Le gouvernement chinois prend des mesures pour combattre l'inflation
100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 23.11.2010 08h30
Le Patrimoine mondial assurera-t-il le futur de la gastronomie française ? (2)

Le journal britannique Daily Telgraph s'est joint aux critiques les plus hostiles mardi en accusant la candidature d'être symptomatique d'un pays incapable d'accepter son statut de « numéro un déchu » du monde culinaire. « La cuisine italienne, avec sa fraîcheur et sa simplicité, ou plus récemment la cuisine espagnole, avec son dynamisme et son inventivité, l'ont supplantée dans le cœur des gourmets », juge l'éditorial. « La richesse des sauces à vous bloquer les artères et la présentation tatillonne sont démodées… Pourtant, la suffisance grandiose des restaurants français et la froideur de leur personnel demeurent ».

Ces réactions ne surprennent pas Luc Dubanchet, fondateur de l'Omnivore Food Festival, qui estime que l'aventure UNESCO a été « contre-productive » pour la France, en relançant d'anciennes querelles nationalistes et en renforçant « notre image comme un peuple arrogant et convaincu de détenir la clé de quelque connaissance unique, ce qui est tout simplement faux ». Chaque année, son festival Omnivore réunit à parité des chefs français et étrangers, précisément pour célébrer et encourager une nouvelle génération de cuisiniers de plus en plus ouverts aux échanges parmi les traditions culinaires mondiales, et libérés des dogmes escoffiens de la haute cuisine. « La cuisine est un langage universel commun, nous devons cesser ces luttes de pouvoir », souligne-t-il.

M. Pitte ne nie pas que les Français aient trop souvent été coupables d'orgueil, en se vantant de leurs mets et vins merveilleux. Pourtant, les études de consommateurs peignent un portrait troublant de l'avenir de la gastronomie française ; ils révèlent une société qui peine de plus en plus à trouver le temps de se réunir en famille ou de préparer un repas à partir de zéro. « Ce qui est menacé est la joie de vivre que nous ressentons à travers ce que nous mangeons et buvons », explique-t-il. Afin de réveiller la passion française pour le bien manger, il travaille avec les ministères de la Culture et de l'Agriculture à l'élaboration de mesures destinées à protéger le patrimoine culinaire national, notamment grâce au lancement d'une chaîne télévisée consacrée à la cuisine et à la culture culinaire, l'introduction de nouveaux programmes dans les écoles primaires, et l'ouverture d'un grand musée des arts culinaires de la France et du monde.



[1] [2] [3]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Shanghai pleure les victimes de l'incendie meurtrier d'une tour résidentielle
La Chine salue la démarche positive du Soudan en faveur d'un référendum dans le sud
Quelle contribution les Chinois devront apporter au monde au 21ème siècle ?
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?