Flash :

Vampire aime Dior : 9 258 000 euros dégagés pour que Robert Pattinson prête sa belle gueule au nouveau parfum Nouveau livre de Middleton : « Grâce à ma sœur, à mon beau-frère et à mes fesses que j'ai pu devenir une célébrité » La nuit des top-modèles à Chengdu Avatar 2: un certain nombre de chinois dans le contingent parti sur Pandora ? L'interprète en langue des signes vole la vedette au maire Clôture de la Semaine de la mode de Chine Les arts martiaux, bien plus qu'un sport Football-classement mondial: L'Espérance sportive de Tunis en tête des clubs africains et arabes Le HCR s'apprête à transférer des réfugiés depuis un camp au Soudan du Sud L'économie du Mozambique est en bonne forme (FMI) La Chine a financé à hauteur de 11 millions USD la réhabilitation du palais présidentiel mauritanien La CPI estime que l'ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo est apte à participer à son propre procès Des Égyptiens manifestent pour réclamer des lois islamiques Les immigrants légaux sont les bienvenus en Russie : responsable Le Myanmar adopte une nouvelle loi sur les investissements étrangers Le président français entame dimanche une tournée asiatique qui le conduira au Liban, en Arabie Saoudite, et au Laos La Syrie dément la prise de contrôle d'une ancienne citadelle par des rebelles Obama et Romney publient des articles sur CNN.com avant l'élection présidentielle américaine Le président colombien appelle à intensifier la lutte contre les rebelles Chine : accélération de l'expansion du secteur non manufacturier

Beijing  Pluie  10℃~1℃  City Forecast
Français>>International

La Syrie dément la prise de contrôle d'une ancienne citadelle par des rebelles

( Xinhua )

03.11.2012 à 13h49

Le gouverneur de la province d'Idlib dans le nord-ouest de la Syrie a démenti vendredi des reportages selon lesquels les rebelles armés auraient pris le contrôle d'une ancienne citadelle dans la ville de Harem, a rapporté l'agence de presse étatique SANA, tandis que des activistes ont affirmé que les troupes syriennes s'étaient retirées d'une autre ville du nord du pays.

Le responsable Yaser al-Shuffi a rejeté comme infondés ces reportages sur la prise d'une citadelle, ajoutant qu'elles servaient à restaurer le « moral dévasté » des rebelles armés.

Harem aurait selon des reportages été entouré par des rebelles armés et groupes extrémistes depuis onze jour.

Dans une autre ville d'Idlib, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, basé en Grande-Bretagne, a déclaré que les troupes syriennes s'étaient retirées de Saraqib, au carrefour de deux grandes routes menant à la province nord d'Alep.

L'Observatoire a déclaré jeudi que les rebelles s'étaient emparés de trois positions militaires près de Saraqib, et que quelque 28 soldats syriens auraient été tués dans l'attaque des rebelles.

Une bande vidéo choquante a été mise en ligne jeudi, montrant ostensiblement des rebelles tuant de sang-froid un grand nombre de soldats syriens après avoir pris le contrôle des positions de l' armée à Saraqib.

Saraqib est considéré comme un objectif stratégique majeur en raison de sa taille (c'est la deuxième plus grande ville de la province d'Idlib) et de sa situation géographique au carrefour de deux grandes routes menant vers Alep. L'une de ces deux routes mène au sud vers Hama, Homs et Damas, la capitale, tandis que l'autre conduit à la ville côtière de Latakia. Elle a également servi de base aux rebelles soutenus par l'Occident pour lancer des attaques contre des convois militaires.

Toutefois, aucune vérification de source indépendante de l'histoire présentée par les activistes n'est possible.

Par ailleurs, l'agence de presse officielle SANA, citant une source officielle, a déclaré que la zone de Khal al-Asal à Alep avait été purgée des rebelles par les troupes syriennes.

Les rebelles de l'Armée syrienne libre ont engagé de manière régulière le combat avec les troupes gouvernementales, et sont plus que jamais équipés de matériel de communication, d'armes et de soutiens logistiques de l'Occident et des pays du Golfe.

Plus de 20 000 personnes, des civils pour l'essentiel, auraient trouvé la mort en Syrie depuis le début de la crise il y a 20 mois environ. De plus, 2,5 autres millions de Syriens ont un besoin urgent d'une aide humanitaire, tandis que plus de 340 000 ont traversé la frontière pour se réfugier dans les pays voisins de la Syrie, nommément le Liban, la Jordanie, la Turquie et l'Irak, selon les estimations de l'ONU.



News we recommend
PC Air/Thaïlande : le vol des hôtesses transsexuelles suspendu Lalla Salma, la sublime princesse consort du Maroc   "Sex and the City": Bangkok en tête des villes du sexe en Asie
Real Madrid : rien de va plus entre José Mourinho et Iker Casillas   Aigle Azur pourra voler entre Paris et Beijing après la participation de HNA Le vol Adelaide-Dubaï d'Emirates Airlines: c'est exquis!
Taiwan : Gay pride à Taipei « Invincible »? la nouvelle génération d'avions de chasse en Chine Le Royaume-Uni est armé contre les extraterrestres



  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales