Flash :

L'ouragan Sandy frappe les Etats-Unis Le cyclone post-tropical Sandy frappe le New Jersey Ukraine: le parti au pouvoir en tête après le décompte de 60% des voix (CEC) La Russie condamne les Etats-Unis pour violation des droits de l'homme Echanges de tirs entre l'armée israélienne et les militants de Gaza, fin de la trêve fragile La Russie et l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe appellent à la reprise des négociations en Syrie Le siège de l'ONU fermé pour une deuxième journée France: Hollande menace d'élaborer une "loi Google" (PAPIER D'ANGLE) L'armée israélienne détruit une cellule clé du Hamas à Ramallah Les hôtesses sexy de Ryan Air posent pour le calendrier 2013 Les femmes des soldats britanniques posent nues pour encourager leurs maris Silvio Berlusconi et ses « femmes » chaudes : de 18 ans à 53 ans Nomination de nouveaux ambassadeurs par le président chinois La Chine s'engage à plus de tolérance envers les délinquants mineurs Sandy : près d'un million et demi d'Américains privés d'électricité Visitez le sous-marin nucléaire américain Ohio Beijing : les particules PM 2,5 seront-elles un nouveau problème durant l'hiver à venir ? 40 baleines échouées sur l'île d'Andaman du Nord L'Ouragan Sandy provoque l'annulation de 10 000 vols dans le nord-est des États-Unis Slovénie : au moins 18 blessés dans une collision entre deux trains

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>International

France: Hollande menace d'élaborer une "loi Google" (PAPIER D'ANGLE)

( Xinhua )

30.10.2012 à 13h17

Le président français François Hollande a menacé lundi d'élaborer une loi pour taxer le moteur de recherche américain Google, dont le patron entame actuellement une tournée de séduction en Europe.

Lors d'un entretien avec Eric Schmidt, président de Google Monde, M. Hollande a souhaité que le moteur de recherche américain et les éditeurs de presse français puissent conclure un accord d'ici la fin de l'année.

M. Hollande a souligné que le dialogue et la négociation entre partenaires lui paraissaient la meilleure voie, mais que si nécessaire, une loi pourrait intervenir sur cette question, à l'instar du projet en cours en Allemagne.

M. Schmidt entame actuellement une tournée européenne en eau trouble, alors que monte la colère des éditeurs de presse français et européens, réclamant une législation adaptée à l'évolution des formes de diffusion de l'information.

La législation envisagée, dite "loi Google", obligeant le géant américain à reverser un droit payant aux organes de presse, s'articule autour de deux visions de la diffusion de l'information. Si les organes de presse considèrent que leurs contenus régulièrement mis à jour profitent à Google, attirant des millions d'utilisateurs vers le moteur de recherche, ce dernier argue que c'est lui qui dirige l'internaute vers ces sites et en optimise donc la visibilité, estimant à 4 milliards de clics par mois le trafic vers les sites de presse.

Google réalise un chiffre d'affaires à travers une gigantesque régie publicitaire. "Son modèle est d'être avant tout une régie publicitaire géante", a indiqué Nathalie Collin, coprésidente du groupe Nouvel Observateur et présidente de l'Association de la presse d'information politique et générale, dans une interview accordée au Journal du Dimanche.

Google "engrange en France plus de 1,2 milliard d'euros de revenus publicitaires, contre moins de 200 millions pour toute la presse en ligne! Chaque visiteur rapporte entre 40 et 50 euros par an à Google", a précisé Mme Collin.

Installant son siège en Irlande, Google n'a payé au fisc français que 5 millions d'euros.

Un bras de fer s'est engagé entre le géant de l'internet et l'Etat français. Google a fait part de son refus de s'acquitter d'une telle taxe dans une lettre envoyée au gouvernement, indiquant que l'entreprise procèderait à une désindexation des sites des médias de son moteur de recherche. Une prise de position jugée comme "menaçante" par la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, accentuant un peu plus les tensions.

Un autre point a également été évoquée lors de la rencontre entre MM. Hollande et Schmidt : celui de la protection de la vie privée.

La nouvelle politique de confidentialité lancée par le moteur de recherche américain début mars dernier est très largement décriée. Les différentes institutions européennes relatives à la protection des libertés et de la vie privée ont sommé Google de s'expliquer.

Si cette tournée européenne d'Eric Schmidt apparait comme une opération de séduction de Google, l'ambiance n'en sera pas moins tendue au regard des différents points de frictions qui l'oppose aux gouvernements et éditeurs de presse européens.

News we recommend

PC Air/Thaïlande : le vol des hôtesses transsexuelles suspendu Lalla Salma, la sublime princesse consort du Maroc   "Sex and the City": Bangkok en tête des villes du sexe en Asie
Real Madrid : rien de va plus entre José Mourinho et Iker Casillas   Aigle Azur pourra voler entre Paris et Beijing après la participation de HNA Le vol Adelaide-Dubaï d'Emirates Airlines: c'est exquis!
Taiwan : Gay pride à Taipei « Invincible »? la nouvelle génération d'avions de chasse en Chine Le Royaume-Uni est armé contre les extraterrestres


  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales