Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.08.2012 08h13
L'ingérence étrangère dans les questions régionales inacceptable, selon le chef de la diplomatie iranienne

Le ministre iranien des Affaires étrangères Ali-Akbar Salehi a déclaré dimanche que l'ingérence étrangère dans les questions régionales était "inacceptable".

M. Salehi a tenu ces propos lors de la cérémonie d'ouverture de la réunion d'experts du 16e sommet du Mouvement des pays non-alignés (MNA) dimanche dans la capitale iranienne.

Selon M. Salehi, la question palestinienne, dossier le plus important de la région, devrait être traitée sérieusement au cours de cette rencontre des non-alignés et les "mesures criminelles du régime israélien, représentant la plus grande menace pour la région," doivent prises en considération.

L'Iran insiste sur le retour des Palestiniens dans leurs territoires "occupés" afin qu'ils puissent décider de leur propre destin de manière démocratique, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le ministre iranien a appelé les non-alignés à jouer un rôle actif dans l'élimination des armes de destruction massive.

Israël aussi devrait être forcé de respecter la non-prolifération des armes de destruction massive, a-t-il souligné.

Le refus israélien de signer le traité de non-prolifération nucléaire est un obstacle au respect mondial de la non-prolifération des armes nucléaires, a poursuivi le ministre iranien.

Evoquant le programme nucléaire iranien, il a déclaré que les sanctions unilatérales à l'encontre du pays enfreignaient la charte de l'ONU et que le mouvement des non-alignés s'opposait à de telles sanctions unilatérales.

La République islamique d'Iran est soumise à de sévères sanctions occidentales en raison de son programme nucléaire controversé.

Le ministre iranien a également déclaré que l'ONU avait besoin de réformes structurelles.

La mise en place d'une organisation des Nations Unies "plus démocratique" peut être considérée comme une étape importante des réformes de l'ONU, a-t-il souligné.

Par ailleurs, M. Salehi a indiqué que la république islamique, qui va assumer la présidence du MNA ces prochaines années, était déterminée à renforcer l'unité entre les Etats membres de l'organisation.

A l'occasion du sommet du MNA, les représentants de plus d'une centaine de pays doivent discuter des nouveaux défis du monde d'aujourd'hui, a ajouté le ministre iranien.

Créé en 1961 dans ce qui était à l'époque la Yougoslavie, le Mouvement des pays non-alignés représente près de deux tiers des membres de l'ONU et environ 55% de la population mondiale.

Le 16e sommet des non-alignés va se dérouler du 26 au 31 août à Téhéran. Les chefs d'Etat et de gouvernement se réuniront les 30 et 31 août.


News we recommend

« Back to Future » par Irina Werning Le premier mariage homosexuel bouddhiste à Taiwan   Les animaux dormeurs
Qipao 2.0   Retour à la maison après quatre ans d'exil pour les pandas du Sichuan Les Chinois adorent les échasses!
L'industrie de la beauté en Chine profite d'une cure de jouvence Yu Wenxia : Miss China sacrée Miss Monde 2012 Plus de 2700 jeunes femmes veulent épouser un milliardaire



Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?