Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.08.2012 08h09
L'exercice militaire américano-sud-coréen porte préjudice à la stabilité régionale (COMMENTAIRE)

Les Etats-Unis et la Corée du Sud ont entamé lundi leurs exercices militaires conjoints annuels baptisés "Ulchi Freedom Guardian", qui dureront jusqu'au 31 août et mobiliseront quelque 56 000 soldats sud-coréens et 30 000 soldats américains.

Les exercices conjoints sont préjudiciables à la paix et à la stabilité régionales, et peuvent venir compliquer encore davantage une situation déjà instable sur la péninsule coréenne.

Washington et Séoul ont apparemment l'intention de maintenir une pression stratégique sur la République démocratique populaire de Corée (RPDC), qui a fait preuve de défiance à leur égard et ne s'est pas engagée à abandonner son programme nucléaire.

Toutefois, la paix ne s'obtient pas par la force. Et comme à l'habitude, de telles manœuvres militaires ont déclenché une vive réaction de la part de Pyongyang.

L'agence KCNA, agence de presse officielle de la RPDC, a condamné dimanche ces exercices, estimant qu'ils mettent la péninsule coréenne dans une situation périlleuse.

L'agence officielle s'est faite l'écho des propos de Kim Jong Un, le commandant suprême de l'Armée populaire de Corée (APC), lequel a déclaré que si les ennemis osaient ouvrir le feu, ne serait-ce qu'avec un seul obus, sur le territoire de la RPDC, l'APC devrait entrer en guerre pour la réunification nationale.

Au lieu de promouvoir la paix régionale et de contribuer à la dénucléarisation de la péninsule coréenne, les exercices militaires ont, une fois de plus, attisé les tensions dans la région.

La communauté internationale est dans sa majorité convaincue que les pourparlers à six sont le meilleur moyen de parvenir à la dénucléarisation de la péninsule et d'instaurer la paix et la stabilité entre Pyongyang et Séoul et plus largement dans l'ensemble de l'Asie du Nord-Est.

L'apaisement des tensions sur la péninsule coréenne est dans l'intérêt de toutes les parties en présence, qui doivent renforcer la communication et la coordination, coopérer pour la paix sur la péninsule, et créer des conditions pour que les pourparlers à six puissent reprendre le plus vite possible.

La Chine exhorte depuis toujours toutes les parties concernées à faire preuve de retenue maximale et à ne pas mettre en péril la paix et la stabilité de la région.

Les Etats-Unis et la Corée du Sud doivent arrêter de mener des actions pouvant nuire à la stabilité régionale ou susceptibles d'irriter la RPDC.

Afin de résoudre les différends régionaux, le bon choix pour Séoul et Washington consiste à agir de façon plus discrète et responsable et à recourir à des négociations pacifiques et constructives.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale