Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.08.2012 13h17
L'Egypte ferme le point de passage de Rafah avec Gaza après une attaque meurtrière

L'Egypte a fermé le passage de Rafah avec la bande de Gaza après que l'attaque d'un barrage de sécurité ait tué au moins 16 soldats, en blessant sept autres.

"L'Egypte a fermé Rafah indéfiniment" après qu'un homme armé et masqué ait attaqué un poste de contôle du sud de Rafah dimanche soir, a indiqué l'agence de presse officielle MENA dimanche soir, citant une source de sécurité.

Le président égyptien Mohamed Morsi a tenu une réunion urgente avec les chefs de l'armée, le ministre de l'Intérieur et le chef du service de renseignement pour discuter de la situation.

"Cet attentat lâche ne restera pas impuni", a déclaré un communiqué publié par la présidence égyptienne. "Les responsables de cette attaque subiront de graves conséquences."

M. Morsi a également offert ses condoléances aux famille des victimes de l'attaque. Les forces de sécurité sont encore en processus d'identification des agresseurs.

L'attaque s'est produite immédiatement après la prière du coucher du soleil pendant l'Iftar, alors que les troupes ont été soudainement attaquées par des hommes armés et masqués, a indiqué une source de sécurité locale à Xinhua. Après un échange de tirs, les assaillants se sont échappés et les forces de sécurité les ont poursuivis.

La source a indiqué qu'un véhicule blindé avait été volé. Les blessés sont dans un état grave.

Une source de sécurité a dit que des djihadistes étaient responsable de l'attaque et qu'ils avaient utilisé des armes automatiques lors de l'attaque du poste de contrôle à la Place de la Liberté, au sud de la ville de Rafah.

Une source de sécurité, citée par MENA, a précisé que les attaquants avaient tenté de fuir la scène avec deux vehicules vers la bande de Gaza.

Pendant ce temps, les Forces de défense israéliennes(FDI) ont déclaré que les attaquants avaient détourné deux véhicules et se dirigeaient vers le territoire israélien, près du passage de Kerem Shalom. Le lieutenant-colonel Avital Leibovit, porte-parole des FDI, a indiqué à Xinhua qu'un véhicule avait explosé alors qu'il traversait la frontière et que l'autre avait été abattu par l'armée de l'air israélienne.

Depuis la crise de l'année dernière, la situation de la sécurité au Sinaï s'est détériorée. Les islamistes radicaux appartenant à des mouvements du Djihad ont attaqué des postes de police tandis que des Bédouins locaux ont enlevé plusieurs touristes étrangers. Le pipeline qui exporte du gaz naturel à Israël et en Jordanie a également été attaqué plus de dix fois.

A la fin de juillet 2011, des dizaines d'hommes armés ont attaqué un poste de police à Arish, capitale du Nord-Sinaï, laissant six policiers morts et plus de dix blessés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 3 août
Les Etats-Unis s'intéressent à l'Afrique, et cette fois c'est vrai…
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis