Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.08.2012 08h28
La Russie et la Chine modifient la politique mondiale (officiel syrien)

Le vice-Premier ministre syrien, Qadri Jamil, a déclaré ici jeudi que la Russie et la Chine avaient transformé la politique mondiale et a accusé l'occident de soutenir les terroristes contre son gouvernement.

"La Russie et la Chine, depuis leur premier veto au Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie, ont modifié l'équilibre des pouvoirs de la politique mondiale", a déclaré M. Jamil, à la tête d'une délégation syrienne actuellement en Russie.

M. Jamil a également critiqué l'occident pour son "hypocrisie" pendant la crise syrienne.

"L'occident, et surtout les Etats-Unis, ne s'intéresse pas au destin des Syriens. La politique américaine est hypocrite", a-t-il déclaré à la radio Voice of Russia.

"Ils (les occidentaux) ont signé les accords de Genève mais, en même temps, ont continué d'intervenir dans les affaires domestiques syriennes, armant et finançant la soi-disant opposition, composée en fait de terroristes, en utilisant tous les outils de pression politique et de communication disponibles", a-t- il poursuivi.

Fin juillet, Moscou a déclaré que les tentatives menées par certains pays occidentaux pour contourner l'ONU nuiraient au consensus que les puissances mondiales ont atteint à Genève.

La Russie a également accusé les Etats-Unis de justifier le terrorisme contre le gouvernement syrien et s'est dite défavorable aux sanctions unilatérales des pays occidentaux contre la Syrie.

La délégation syrienne, menée par M. Jamil, comprend les ministres syriens du Pétrole, des Transports et des Finances, le juge suprême et d'autres officiels.

M. Jamil a fait savoir que Damas souhaitait renforcer ses liens avec la Russie dans le secteur financier, le commerce, les transports aériens et maritimes, l'énergie et les soins de santé. Il a également confirmé que la Syrie était intéressée par l'Union douanière formée par la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan.

M. Jamil, qui s'est rendu à Moscou en décembre 2011 et avril 2012 en tant que représentant de l'opposition, a rejoint le nouveau gouvernement syrien en juin.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 2 août
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam