Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.07.2012 13h11
L'accord entre le Pakistan et les États-Unis permet exclusivement le transport d'armes destinées à l'armée afghane

Le transport de matériel militaire par le biais du territoire pakistanais est exclusivement autorisé lorsque ces cargaisons sont destinées à l'armée nationale d'Afghanistan, aux termes du protocole d'accord conclu entre le Pakistan et les États-Unis concernant la voie d'approvisionnement de l'OTAN, ont rapporté jeudi les médias locaux.

Ce projet de protocole stipule que deux itinéraires terrestres seront empruntés par les poids-lourds transportant l'approvisionnement de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) déployée en Afghanistan.

Le ministère pakistanais des Affaires étrangères a déclaré jeudi que ce protocole d'accord serait signé prochainement suite à l'approbation par le gouvernement pakistanais de cet accord mercredi.

Le projet d'accord précise qu'aucune taxe ne sera prélevée sur ces containers, toutefois les transports commerciaux devront toujours payer les droits de transit correspondants. De nouvelles taxes pourront aussi être mises en place sur le transfert accéléré de cargaisons.

L'itinéraire sud s'étend jusqu'en Afghanistan par le port de Karachi et via la ville de Chaman dans la province du Baloutchistan. L'itinéraire nord relie Karachi à l'Afghanistan, via Torkham dans le nord-ouest du Pakistan.

Le Pakistan fournira aussi des installations pour assurer la sécurité et le transfert rapide des cargaisons, et tiendra le gouvernement américain informé de la surveillance et des points de transit de ces cargaisons.

Le ministère pakistanais de la Défense jouera le rôle d' autorité centrale de coordination et supervisera le fonctionnement quotidien et l'utilisation de ces itinéraires.

Des responsables des deux pays se réuniront tous les deux mois pour évaluer la mise en oeuvre du protocole. Aux termes de ce projet, tout malentendu sera réglé par convention mutuelle, sans faire appel à une tierce partie.

Il est clairement indiqué dans ce texte que les transporteurs commerciaux assumeront la responsabilité de tout dommage à leurs marchandises.

Le transport en containers de cargaisons non-létales, y compris nourriture et médicaments, sera autorisé, selon le document.

Le protocole d'accord prendra effet lorsqu'il aura été signé par les deux pays et sera valide jusqu'au 31 décembre 2015. Il pourra également être prolongé d'un an après consultations à cet effet.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 26 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam