Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.07.2012 08h13
La Grande-Bretagne attire les investissements internationaux avant les Jeux Olympiques

Le Premier ministre britannique David Cameron a lancé jeudi une campagne à grande échelle pour attirer les investissements en Grande-Bretagne dans une tentative d'utiliser les Jeux Olympiques pour sortir le pays de la récession.

Environ 4 000 dirigeants d'entreprises et politiciens ont été invité à Londres à la veille du début des Jeux Olympiques par le gouvernement britannique, dans l'espoir de conclure des accords et projets pour un montant d'un milliard de livres (environ 1,56 milliards de dollars).

Les invités à la Conférence globale d' investissement comprennent la directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde et le président exécutif de Google, Eric Schmidt.

"Je crois que l'héritage de ces Jeux olympiques peut être beaucoup de bonnes choses ainsi que du bon sport - par exemple, il peut être au sujet des grandes affaires", a dit M. Cameron.

"Oui, je veux des médailles pour la Grande-Bretagne. Et il n'y aura pas de supporteur plus passionné de l'équipe britannique que moi. Mais j'ai un travail à faire cet été. Et une grande partie de ce travail est de soutenir les entreprises britanniques", a-t-il ajouté.

"Mon message aujourd'hui est très simple: la Grande-Bretagne rouvert ses portes pour les affaires", le premier ministre a déclaré: "investissez en Grande-Bretagne, tisser un partenariat avec la Grande-Bretagne".

L'économie britannique est embourbée dans une profonde récession à double creux après que les chiffres officiels publiés mercredi montrent une baisse de 0,7% dans la production économique au deuxième trimestre de cette année.

Le ministère du Commerce et de l'Industrie a prédit que les Jeux olympiques pourraient générer 13 milliards de livres d'investissements étrangers pour la Grande-Bretagne dans les années à venir, par rapport au coût de 9 milliards de livres pour organiser l'événement.

M. Cameron a également défendu les politiques économiques du gouvernement, en disant la Grande-Bretagne avait un "plan crédible et stable" en place.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 26 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam