Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.07.2012 08h07
France : le président Hollande confirme la présence à Paris du transfuge syrien Tlass

Le président français François Hollande a confirmé mardi soir la présence en France du général Manaf Tlass, ancien proche de l'actuel président syrien Bachar al-Assad ayant fait défection des rangs de l'armée syrienne.

" (...) Nous sommes aujourd'hui informés de cette situation. Il (Tlass) est là", a déclaré M. Hollande, lors d'une conférence de presse commune avec son homologue tunisien, Moncef Marzouki, actuellement en visite à Paris.

Manaf Tlass, général dans la Garde républicaine, a fui vers la Turquie début juillet avant de se rendre en France, où, selon certaines sources, réside son père, Moustapha Tlass, ancien ministre de la Défense du père d'al-Assad, bien que cette information n'ait pas été officiellement confirmée.

M. Hollande a jugé les massacres quotidiens en Syrie "insupportables" et "intolérables", appelant la Russie à lever son blocage sur l'adoption d'une résolution à l'ONU et à appuyer une transition vers une ère politique post-Bachar al-Assad.

"Nous continuerons autant que nécessaire à faire ce travail de conviction et à faire cette pression, parce que c'est insupportable, intolérable qu'il puisse y avoir chaque jour des massacres et ça met non seulement la Syrie mais l'ensemble de la région dans une forme d'instabilité", a déclaré le chef d'Etat français.

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'apprête à voter mercredi sur un projet de résolution appuyé par les Occidentaux, qui prévoit de lourdes sanctions contre le régime syrien afin de l'amener à arrêter les violents et intenses bombardements qu'il mène sur son propre territoire.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 18 juillet
Le « modèle libyen » va t-il se reproduire en Syrie ?
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne