Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.07.2012 08h41
Venezuela : Chavez avertit qu'une guerre civile éclatera s'il perd l'élection

Le président vénézuélien Hugo Chavez a averti vendredi qu'un éventuel échec de sa campagne à la réélection à la présidentielle du 7 octobre pourrait provoquer une guerre civile.

"Si le candidat présidentiel de l'aile droite entre au pouvoir, il mettra fin aux programmes sociaux promus au cours des 14 dernières années par le gouvernement. Par conséquent, le pays entrera dans une guerre civile," a indiqué M. Chavez dans une interview accordée à la télévision d'Etat dans l'Etat d'Anzoategui (nord-est), cité par l'agence de presse d'Etat AVN.

L'unique rival de M. Chavez à la présidentielle, le candidat de l'opposition Henrique Capriles est ancien gouverneur de l'Etat de Miranda.

M. Chavez était à Anzoategui dans le cadre de sa campagne présidentielle, qui a officiellement débuté le 1er juillet avec une tournée dans les Etats d'Aragua et de Carabobo (centre).

Selon M. Chavez, lorsque M. Capriles était gouverneur de l'Etat de Miranda, il a retiré son soutien officiel aux groupes médicaux cubains que M. Chavez a promus à travers le pays pour éradiquer la pauvreté rurale.

De son côté, M. Capriles a indiqué que s'il était élu président, il poursuivrait les programmes sociaux du gouvernement.

M. Chavez, 58 ans, président vénézuélien depuis 1999, cherche à être réélu pour un troisième mandat de six ans afin de consolider ses politiques socialistes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire