Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.07.2012 09h28
France : enquête sur la fuite d'enregistrement du tueur Merah

Un juge d'instruction français va lancer une enquête sur la fuite des enregistrements des conversations tenues les 21 et 22 mars entre la police et le tueur Mohamed Merah lors du siège de l'appartement du tueur au scooter, diffusés dimanche soir par TF1, a rapporté mercredi le Petit-Journal.

Le parquet de Paris avait ouvert dimanche une enquête préliminaire à la suite de la diffusion de ces enregistrements. Et le parquet de Paris a décidé mercredi l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour "violation du secret de l'instruction", "violation du secret professionnel et recel", a ajouté le journal.

TF1 a diffusé dimanche soir dans son émission Sept à Huit, une partie des enregistrements audio où l'on entend le tueur au scooter dialoguer avec des policiers. La chaîne a affirmé disposer d'une bande de quatre heures et demie d'enregistrements.

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) avait tenté sans succès lundi de récupérer auprès de la société de production Éléphant et Cie les enregistrements audio dans le cadre d'une demande de remise volontaire, mais la société avait refusé.

Mohamed Merah, un Français d'origine algérienne de 23 ans, qui est né à Toulouse, où il résidait et travaillait dans un garage automobile comme carrossier, a été abattu le 22 mars dans son appartement par une unité de police anti-terroriste française à Toulouse. Il est accusé d'avoir tué les 11, 15 et 19 mars à Toulouse et Montauban sept personnes, dont trois parachutistes, ainsi que trois enfants et un enseignant de confession juive devant une école juive.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire