Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.07.2012 13h55
Quatre membres de la délégation de la CPI en Libye libérés (commandant)

Au total, quatre membres du personnel appartenant à une délégation de la Cour pénale internationale (CPI) qui étaient détenus en Libye depuis le mois dernier, ont été libérés lundi, a rapporté l'agence de presse officielle libyenne.

Ces informations proviennent du commandant de bataillon, Abu Bakr Al-Ajmi, des autorités militaires de Zintan, dans l'ouest de la Libye.

La CPI basée à la Haye a envoyé une mission au début du mois de juin pour rencontrer le fils de l'ancien leader libyen Mouammar Kadhafi, Saïf al-Islam, à Zintan, où il est détenu depuis sa capture en novembre dernier.

La mission avait comme tâche de permettre au Bureau du Conseil général de la défense, équipe de la défense, de représenter Saïf al-Islam. Mais la CPI a déclaré que les membres ont été arrêtés quelques jours après leur arrivée à Zintan.

La CPI et les Nations Unies avaient demandé aux autorités libyennes de libérer immédiatement les détenus.

Mais d'après le représentant libyen auprès de la CPI, Ahmed Jehani, l'avocate australienne de la CPI, Melinda Taylor, avait essayé de remettre à Saïf al-Islam des documents qui "représentent une menace pour la sécurité de la Libye".

En juin 2011, la CPI a émis des mandats d'arrêt contre le dirigeant libyen d'alors, Kadhafi, et son fils, Saïf al-Islam, ainsi que l'ancien chef des renseignements, Abdullah Al-Senussi, pour crimes contre l'humanité.

Cependant, la Libye tente de persuader la CPI qu'elle a le droit et a les compétences pour juger les personnalités de l'ancien régime, y compris Saïf al-Islam et Al-Senussi.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire