Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.06.2012 08h21
L'Italie préoccupée par le débordement possible de la crise syrienne aux pays voisins

Le ministre italien des Affaires étrangères en visite Giulio Terzi di Sant'Agata a exprimé mercredi à Beyrouth la crainte que la crise syrienne pourrait déborder vers les pays voisins, a rapporté l'Agence de presse nationale (NNA).

Citant M. Terzi qui a rencontré le Premier ministre libanais Najib Miqati, l'agence a dit que la situation syrienne est inquiétante», non seulement en raison de la violence inacceptable, mais aussi de la nature de la crise qui pourrait déborder les frontières et atteindre d'autres pays ».

« Le Liban doit être stable parce que la stabilité est un élément clé au Moyen-Orient », a déclaré le ministre italien des Affaires étrangères.

« La responsabilité réside à la communauté internationale pour éviter le débordement de cette crise au Liban et pour assurer la survie du Liban loin de cette crise, parce que le Liban a déjà connu des crises dans les années soixante-dix et quatre-vingt, et ne doit pas s'impliquer dans les événements récent », a dit M. Terzi.

« La situation sécuritaire régionale fragile ne peut être ignorée, surtout à la lumière de la destruction d'un avion turc et des Syriens déplacées», a-t-il dit, tout en exprimant sa confiance dans la stabilité du Liban comme « les dirigeants politiques ont relancé le dialogue, et la politique de neutralité du gouvernement a contribué à maintenir le calme et la stabilité dans le pays».

Le président libanais Michel Suleiman, qui a reçu M. Terzi plus tôt dans la journée, a salué les relations bilatérales entre le Liban et l'Italie, ainsi que la participation de l'Italie dans la Force intérimaire des Nations unies au Liban.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire