Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.06.2012 08h38
Les négociations sont le seul moyen d'atteindre la paix avec Israël (président palestinien)

Le président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré mardi que la paix avec Israël peut se produire qu' à travers des négociations.

"Nous insistons toujours sur la tenue de la conférence internationale de paix en Russie", a déclaré M. Abbas lors d'une conférence de presse conjointe avec le président russe Vladimir Poutine dans la ville sainte de Bethléem.

La conférence a été suggérée par M. Poutine en 2005, même si Israël et les Etats-Unis avaient froidement répondu. Après cette année, Washington a parrainé plusieurs tours de négociations entre Israéliens et Palestiniens et le dernier tour est tombé en panne en 2010.

Les Palestiniens insistent qu'Israël arrête la colonisation juive dans les territoires occupés en 1967, principalement en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, avant de reprendre les pourparlers.

Pour sa part, M. Poutine a réitéré la position de son pays que la Russie n'a aucun problème à reconnaître un Etat palestinien indépendant.

Les Palestiniens cherchent une reconnaissance de leur Etat à travers les Nations Unies, tandis que Washington le considère comme un acte unilatéral. M. Poutine a déclaré que les actions unilatérales peuvent être résolues.

M. Abbas a déclaré qu'il avait demandé à M. Poutine de l'aide de la Russie pour libérer les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes, surtout ceux qui ont été arrêtés et condamnés avant 1994.

M. Poutine est arrivé mardi matin pour une visite d'une heure dans les territoires palestiniens. M. Poutine et M. Abbas se sont rendus à Bethléem pour ouvrir un centre culturel russe.

M. Poutine a rencontré lundi le président israélien Shimon Peres et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a consacré la plupart des discussions au programme nucléaire iranien.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent