Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 25.06.2012 08h49
Les militants d'al-Qaïda quittent leur dernier bastion dans le sud-est du Yemen

Les forces armées du Yemen ont repris samedi Azzan, le dernier bastion d'al-Qaïda dans le sud-est du pays, après que le groupe terroriste eut accepté de quitter la ville grâce à la médiation des médiateurs tribaux, a annoncé un officiel du gouvernement.

Des dizaines de militants d'al-Qaïda se sont incliés à la pression des tribus et ont accpté de se retirer d'Azzan, ville du sud-est de la province de Shabwa, qui avait été entre les mains d'al-Qaïda pendant plus d'un an, a affirmé à Xinhua cet officiel du gouvernement local, sous couvert d'anonymat.

"L'armée, soutenue par des véhicules blindés, a pris le contrôle de la ville après le retrait complet des militants d'al- Qaïda", a-t-il dit.

"Après deux semaines de négociations, une commission composée de plusieurs dignitaires tribaux avaient convaincu les terroristes de quitter la ville pacifiquement", a-t-il précisé.

Des habitants ont affirmé à Xinhua que les militants d'al-Qaïda avaient fui vers une localité inconnue après avoir détruit leurs armes lourdes à Azzan.

Dans un communiqué, le ministère yéménite de la Défense a indiqué que "l'émirat islamique d'Assan est finalement tombé entre les mains des forces gouvernementales et des tributs".

Interrogé par Xinhua au téléphone, le porte-parole d'al-Qaïda a affirmé: "Nos combattants ont quitté la ville volontairement. Personne ne nous a forcé de quitter la région".

"Nous ne voulons pas causer de chaos. La ville a été remise à se habitants", a-t-il ajouté.

La semaine dernière, al-Qaïda revendiqué l'assassinat du général de division Salim Qatan, commandant des forces armées dans le sud du pays.

Le groupe a aussi menacé de mener davantage d'attaques suicide si l'armée gouvernementale n'arrête pas les attaques aériennes contre les bastions d'al-Qaïda dans le sud du pays.

L'offensive de l'armée yéménite, soutenue par les Etats-Unis, a forcé les militants d'al-Qaïda d'abandonner plusieurs bastions des les provinces du sud et de l'est qu'il avaient occupées l'an dernier, lors des troubles politiques.

Al-Qaïda contrôle toujours la petite ville de Mahfad, dans la province d'Abyan, ainsi que de petites villes de la province voisine de Shabwa.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent