Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.06.2012 08h06
Début du vote pour les élections législatives en Grèce

Les électeurs grecs ont commencé à voter dimanche matin pour les élections législatives, qui sont les deuxièmes organisées en six semaines du fait que les législatives du 6 mai dernier n'ont pas permis de former un nouveau gouvernement.

Ces élections sont perçues comme un référendum sur la politique d'austérité du gouvernement et sur l'avenir du pays dans la zone euro.

Au total, 9,8 millions d'électeurs sont inscrits pour ce scrutin, qui déterminera si la Grèce poursuivra le plan d'austérité approuvé par les créanciers internationaux en 2010 ou si le pays quittera la zone euro, ce qui pourrait provoquer des turbulences sur les marchés à travers le monde.

Les derniers sondages ont montré que le parti conservateur Nouvelle démocratie (ND), favorable aux plans de rigueur, était au coude à coude avec la Coalition de la gauche radicale (SYRIZA), qui, à l'inverse, s'oppose aux plans d'austérité.

La ND, dirigée par Antonis Samaras, a proposé une légère révision des accords conclus avec les créanciers de l'UE et du Fonds monétaire international.

De son côté, SYRIZA, emmenée par son jeune leader Alexis Tsipra, a promis d'annuler l'accord signé entre Athènes et ses créanciers et de mettre en place un programme alternatif pour s'attaquer à la crise de la dette. Cette coalition regroupant les forces opposées au plan de sauvetage est arrivée seconde avec environ 17% des suffrages lors des premières élections le 6 mai.

Les analystes grecs et étrangers ont averti que le projet de SYRIZA pourrait déclencher de fortes réactions de la part des créanciers internationaux, et entraîner un arrêt du versement de milliards d'euros qui doivent encore être prêtés à la Grèce. Or ces prêts sont vitaux pour aider ce pays surendetté à surnager.

Si aucun parti ne remporte la majorité des 300 sièges au Parlement, à l'instar de ce qui s'est passé lors des législatives du 6 mai, un gouvernement de coalition devra être formé. Et si jamais le pays échouait à nouveau à former un gouvernement, la Constitution grecque prévoit alors qu'un troisième tour d'élections serait organisé, rappellent les politologues.

Le vote prendra fin à 19h00 heure locale. Les sondages de sortie des urnes seront publiés peu après. Les premières estimations officielles sont attendues dimanche tard dans la soirée, et les résultats définitifs seront connus lundi.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Comment insuffler de la vie dans la Zone Euro
La Syrie, un nouveau coup de menton de l'Occident
Un plan d'action enthousiasmant