Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.06.2012 15h24
Le Parlement européen suspend la coopération avec le Conseil européen sur cinq dossiers

Le Parlement européen a décidé jeudi de suspendre la coopération avec le Conseil européen sur cinq projets de loi, pour s'élever contre la réforme de Schengen, préconisée récemment par les ministres de l'Intérieur de l'Union européenne (UE).

Après un débat, la Conférence des présidents composée des chefs des groupes politiques et du président du Parlement européen a décidé de "suspendre la coopération du Parlement avec le Conseil sur cinq dossiers jusqu'à ce qu'une solution satisfaisante soit trouvée sur la gouvernance de Schengen", a annoncé Martin Schulz, président du PE, lors d'une séance plénière à Strasbourg.

Parmi les cinq dossiers suspendus relevant tous de la justice et des affaires intérieures figure notamment le rapport sur le mécanisme d'évaluation de Schengen.

Mardi dernier, les députés de la commission des libertés civiles du Parlement européen s'étaient déclarés "fermement opposés" au projet des ministres de l'Intérieur de l'UE de modifier la base juridique des règles gouvernant l'évaluation de l'espace Schengen, en menaçant de saisir la Cour européenne de justice.

L'ensemble des groupes politiques du Parlement européen, à l'exception de l'extrême droite, a reproché aux ministres de l'Intérieur d'avoir décidé jeudi dernier de modifier le mécanisme d'évaluation de Schengen en excluant le Parlement européen des discussions.

"C'est la première fois qu'en cours de processus législatif, l'une des instances colégislatives exclut l'autre. L'approche du Conseil Justice et Affaires intérieures du 7 juin est une gifle pour la démocratie parlementaire et est inacceptable pour les représentants, directement élus, des citoyens européens. C'est pourquoi la Conférence des présidents a été contrainte de prendre ces mesures sévères", a souligné M. Schulz.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme