Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.06.2012 08h21
Syrie: Hillary Clinton fixe une date limite pour la mise en oeuvre du plan Annan

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a salué mardi le plan élaboré par l'émissaire conjoint de l'ONU et de la Ligue arabe, Kofi Annan, pour régler la crise en Syrie, mais a exigé une évolution "perceptible" dans l'exécution du plan de paix d'ici à la mi-juillet.

"Le plan en six points que l'ancien secrétaire général Annan a présenté est un bon plan", a indiqué la diplomate américaine dans le cadre d'une rencontre organisée à l'Institut Brookings, à Washington, un événement auquel elle participait aux côtés du président israélien Shimon Peres, .

"Evidemment, il [le plan, ndlr] n'est pas mis en oeuvre", a déploré la secrétaire d'Etat américaine, soulignant que "le mépris à l'égard du premier point du plan et le rejet de ce premier point, c'est-à-dire de la cessation de la violence par le régime Assad, a clairement représenté une grave atteinte non seulement à la vie des Syriens mais également aux efforts internationaux visant à mettre fin au conflit."

Washington a attribué la responsabilité de la poursuite des violences dans le pays au gouvernement syrien dirigé par le président Bachar al-Assad, tandis que le ministère syrien des Affaires étrangères accusait mardi les Etats-Unis d'encourager des groupes terroristes armés à "commettre davantage de massacres" dans le pays et de "s'ingérer de façon flagrante dans les affaires intérieures de la Syrie."

"Nous avons une échéance en tête pour voir si le plan de Kofi [Annan] peut réussir", a dit Mme Clinton. "C'est à la mi-juillet que le Conseil de sécurité de l'ONU décidera si la mission doit être prolongée."

"Assurément, s'il n'y a aucun mouvement perceptible d'ici là, il sera très difficile de prolonger une mission qui devient de plus en plus dangereuse pour les observateurs sur le terrain", a-t-elle ajouté.

Les observateurs ont été envoyés en Syrie afin de suivre de près le cessez-le-feu négocié par M. Annan le 12 avril dernier.

Jusqu'à maintenant, le plan de paix de M. Annan bénéficie d'un large soutien de la part de la communauté internationale.

La Chine a demandé vendredi d'appuyer les efforts de médiation de M. Annan visant à régler le conflit en Syrie.

La communauté internationale devrait rester "confiante et patiente", a estimé pour sa part le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Liu Weimin, lors d'une conférence de presse.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous