Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.06.2012 08h08
France/législatives : ouverture des bureaux de vote

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche en France métropolitaine, et les électeurs français sont appelés aux urnes pour élire les 577 députés siégeant à l'Assemblée nationale (chambre basse du Parlement).

Un député français est élu par un scrutin uninominal à deux tours. Pour être désigné au premier tour de scrutin, un candidat doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés correspondant à au moins un quart des électeurs inscrits. Si aucun candidat n'est élu lors du premier tour, tous les candidats ayant obtenu au moins 12,5% des inscrits sont autorisés à se maintenir au deuxième tour qui devrait avoir lieu une semaine plus tard.

Cette année, quelque 6.611 candidats sont inscrits dans 577 circonscriptions, soit une moyenne de 11 candidats par circonscription.

Ce nouveau scrutin se déroule quelques semaines après l'élection présidentielle remportée par le socialiste François Hollande face au président sortant Nicolas Sarkozy, le 6 mai dernier.

Le scrutin représente un enjeu de taille pour le Parti socialiste (PS), du fait que la composition de l'Assemblée nationale est déterminante en ce qui concerne le processus d'adoption des textes de loi. Si le PS ne pouvait pas s'assurer d'une majorité au sein de l'Assemblée nationale, M. Hollande doit confier à l'Union pour un mouvement populaire (UMP, centre-droite) ou une coalition de centre-droite le droit de former un gouvernement, et fera face à une cohabitation politique.

En 2007, l'UMP avait remporté 313 sièges, tandis que le PS en avait obtenu 186. Mais en 2012, le PS est favori du scrutin. Selon les résultats des derniers sondages, les formations de gauche recueilleraient jusqu'à 357 sièges, dont plus de 290 au PS.

"Il faut signifier à François Hollande que son élection ne lui donne pas un mandat pour enclencher une marche arrière dont les conséquences seraient incalculables", a déclaré l'ancien Premier ministre français François Fillon au quotidien Le Figaro, faisant allusion aux programmes du président socialiste qui, selon lui, ne pourraient pas aider les Français à surmonter la crise économique.

Les 2 et 3 juin, le vote avait été organisé dans certains départements et territoires d'outre-mer et dans les circonscriptions des Français de l'étranger.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous