Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.06.2012 13h12
Grave détérioration de l'état de santé de Mubarak

L'état de santé de l'ex-président égyptien Hosni Mubarak s'est dégradé de manière préoccupante lors de son quatrième jour à la prison de Tora, ont rapporté mardi les médias officiels.

M. Mubarak, âgé de 84 ans, souffre d'un problème de santé qui s' est aggravé depuis son entrée en prison samedi après l'annonce du verdict de la cour.

La femme de M. Mubarak, Suzanne, a rendu visite à l'ex- dirigeant lundi pour la première fois depuis son incarcération. Elle était accompagnée de ses belles-filles Heidi Rasekh et Khadiga el-Gammal ainsi que de son beau-fils Mahmoud el-Gammal.

"Ils m'ont amené ici pour me tuer", a dit M. Mubarak à sa femme, selon Al Masry Al Youm. L'ex-président séjournait dans un hôpital militaire en périphérie du Caire jusqu'à l'annonce du verdict définitif ce week-end.

La femme de M. Mubarak s'est effondrée en sanglots en voyant son mari dans la prison de Tora, ce qui a vivement contrarié M. Mubarak et l'a poussé à refuser toute nourriture une journée entière, selon l'agence de presse publique MENA.

Le tribunal pénal du Caire a condamné la semaine dernière M. Mubarak et l'ex-ministre de l'Intérieur Habib Adli à la prison à perpétuité pour complicité dans le meurtre de manifestants. Ses deux fils et six ex-responsables de police ont été acquittés.

L'ex-président a été directement transféré à la prison de Tora par une liaison en hélicoptère, sur décision du procureur général à l'issue du verdict. M. Mubarak, choqué, a refusé de quitter l'appareil. Souffrant de problèmes de santé, il a même pleuré, selon des médias locaux. Après plus de deux heures de négociations, il a accepté d'entrer dans la prison dans le sud du Caire.

Dimanche, l'ex-dirigeant portait la tenue bleue des condamnés. Les responsables de la prison l'ont pris en photo et lui ont donné un matricule comme à n'importe quel détenu.

M. Mubarak a réclamé que deux médecins du centre médical international, où il était détenu avant les verdicts, l'accompagnent à l'hôpital de la prison de Tora, mais cette demande a été rejetée par les autorités pénitencières, selon MENA.

MM. Gamal et Alaa ont déposé une demande pour être réunis dans la même prison que leur père, citant l'article sur la « réunion » dans la loi pénitencière. La demande de M. Gamal a été acceptée mais celle de M. Alaa n'a pas encore été tranchée.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?