Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 31.05.2012 13h34
Le ministre israélien de la Défense suggère un retrait unilatéral de Cisjordanie

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a déclaré mercredi qu'Israël devrait envisager un retrait unilatéral de Cisjordanie si les négociations de paix échouent, soulevant de vives critiques de l'Autorité nationale palestinienne (ANP), qui estime qu'un retrait unilatéral ne fera que compliquer les choses.

S'exprimant lors de la conférence annuelle de l'Institute for National Security Studies (INSS) à Tel Aviv, M. Barak a souligné que l'éventualité d'un retrait de Cisjordanie était étudiée pour le cas où des négociations de paix ne porteraient pas leurs fruits.

"S'il s'avère impossible de parvenir à un accord, nous devons envisager un arrangement provisoire ou une mesure unilatérale", a déclaré M. Barak. "Israël ne peut pas permettre de rester dans cette impasse".

L'ex-chef du renseignement militaire et actuel directeur de l' INSS Amos Yadlin a soutenu l'opinion de M. Barak, soulignant que l' ANP ne faisait aucun compromis sur le droit au retour des réfugiés et refusait de reconnaître Israël comme un État hébreu.

De plus, M. Yadlin a expliqué que l'INSS ne voyait pas de solution à l'impasse actuelle dans un proche avenir, a rapporté le Jerusalem Post.

L'ANP a réagi immédiatement aux propos de M. Barak, en indiquant qu'un retrait unilatéral ne serait qu'un recul pour la paix car l'État palestinien n'aurait que des frontières provisoires.

Les Palestiniens considèrent Jérusalem Est comme la capitale de leur futur État, tandis que l'État hébreu s'oppose à tout partage de cette ville qu'il considère comme "la capitale indivisible d' Israël".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »