Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.05.2012 13h22
L'Iran soumet une série de proposition aux puissances mondiales à la réunion de Bagdad sur le nucléaire

La délégation iranienne aux négociations sur le nucléaire à Bagdad, menée par le principal négociateur iranien Saeed Jalili, a proposé mercredi une série de propositions aux représentants des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie et Chine) plus l'Allemagne (G5+1), a rapporté l'agence de presse officielle IRNA.

Ce paquet comprend les propositions sur le programme nucléaire iranien ainsi que sur d'autres problèmes internationaux, selon le média.

Il envisage une approche progressive pour résoudre le conflit concernant le programme nucléaire iranien et les mesures pratiques que les gouvernements occidentaux devraient prendre parallèlement, selon IRNA.

Les représentants du G5+1 doivent maintenant réunir leurs opinions sur les propositions iraniennes dans un document.

Les six puissances mondiales ont également formulé des propositions à la partie iranienne, mais de manière verbale, a expliqué IRNA sans donner de précisions.

Mercredi, l'Iran a nié les informations selon lesquelles les puissances mondiales avaient remis une proposition à l'Iran, lors des négociations de Bagdad sur le nucléaire, pour que Téhéran réduise son enrichissement d'uranium.

"Aucune proposition visant à réduire l'enrichissement d'uranium de 20 % à 5 % en échange de l'allègement des sanctions imposées à l'Iran n'a été présentée par les puissances mondiales", a déclaré Talib Mahdi, membre de la délégation iranienne, à Xinhua en marge de la réunion de Bagdad.

"Une telle proposition pourrait être acceptée par l'Iran car elle serait une claire reconnaissance internationale que l'Iran a le droit d'obtenir l'énergie nucléaire", a expliqué M. Mahdi.

Plus tôt dans la journée, Michael Mann, porte-parole de la chef de la politique étrangère de l'UE Catherine Ashton, avait déclaré aux journalistes: "Nous avons présenté une proposition à l'Iran dans laquelle nous affirmons que l'Iran doit réduire son enrichissement d'uranium de 20 % à 5 % en échange de l'allègement des sanctions".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »