Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.05.2012 08h22
Yémen: des kamikazes tuent 50 personnes au milieu de soldats à Sanaa

Plusieurs kamikazes se sont fait exploser au milieu de soldats qui s'entraînaient pour une parade militaire lundi à Sanaa, capitale yéménite, faisant quelque 50 morts, a annoncé la police.

Au moins 50 soldats ont été tués après qu'un certain nombre de kamikazes eurent pris pour cible les soldats sur la place al-Sabeen, à quelque mètres au nord-ouest du palais présidentiel, ont déclaré à Xinhua des responsables de la police.

La parade est prévue pour mardi afin de marquer le 22e anniversaire de la réunification du Yémen.

Selon ces responsables, les kamikazes en uniforme se sont fait exploser parmi les soldats en exercice sur la place al-Sabeen, et l'attentat portait les tracs d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (AQPA).

L'explosion s'est produite lorsque le ministre yéménite de la Défense et le chef d'état-major de l'armée sont arrivés sur la place. Les deux personnes en sont sorties indemnes.

Les blessés ont été conduits dans des hôpitaux voisins, selon la police.

Selon des sources du ministère de la Défense, le ministère a reçu la semaine dernière des renseignements selon lesquels des activistes non identifiés planifiaient de mener un attentat suicide à la voiture à Sanaa.

L'attentat de lundi était le plus meurtrier depuis l'entrée en fonction du président Abd-Rabbu Mansour Hadi en février. Le président Hadi a promis que les opérations à grande échelle se poursuivraient pour frapper les bastions d'al-Qaïda "jusqu'à ce que nous éradiquions leur présence dans chaque village".

Avec l'appui des experts américains et de drones, le gouvernement yéménite a lancé une "offensive tous azimuts" contre al-Qaïda pour neuf jours dans la province instable d'Abyane, dans le sud du pays.

Les opérations en cours ont fait plus de 200 morts des deux côtés, tandis que des milliers de civils se sont enfuis vers les provinces voisines d'Aden et de Lahj.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »