Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.05.2012 08h12
Un haut émissaire américain met en garde contre un nouvel essai nucléaire de la RPDC

Le haut responsable américain pour la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a mis en garde lundi Pyongyang contre sa "nouvelle erreur de calcul" sur fond de craintes d'un nouvel essai nucléaire.

"C'est très important pour la Corée du Nord (RPDC, ndlr) de ne pas faire de mauvais calculs à nouveau et de ne faire aucune provocation supplémentaire, et c'est le principal message que nous sommes en train de transmettre à la Corée du Nord", a indiqué Glyn Davies, représentant spécial des Etats-Unis en RPDC, à l'issue d'une réunion avec ses homologues sud-coréen et japonais.

Cette mise en garde a été faite dans un contexte de spéculations d'un troisième essai nucléaire effectué par Pyongyang, après avoir lancé le mois dernier une fusée de longue portée munie d'un satellite d'observation.

Le lancement qui a été fait, selon Pyongyang, pour marquer le 100e anniversaire du père fondateur défunt de la RPDC Kim Il Sung, a été considéré par certains pays comme étant une couverture pour le lancement d'un missile de longue portée. Ce lancement a été critiqué par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

La fusée s'est écrasée dans la mer après avoir parcouru une courte distance et la RPDC a confirmé l'échec plus tard dans la journée. Mais ce lancement a sabordé un accord entre Pyongyang et Washington, selon lequel la RPDC avait promis d'arrêter ses essais nucléaires et ses lancements de missiles en échange de la fourniture d'une aide alimentaire.

"Une nouvelle erreur de calcul pourrait engendrer une action unifiée similaire de la communauté internationale", a déclaré M. Davies sans donner plus de détails sur la possibilité d'un nouvel essai nucléaire.

La réunion tripartite de lundi, à laquelle ont également participé Lim Sung-nam, représentant la Corée du Sud, et Shinsuke Sugiyama, originaire du Japon, vise à assurer que toutes les parties concernées puissent avoir la "même compréhension" de la situation et des éventualités variées, selon l'émissaire américain.

M. Davies devrait se rendre à Beijing mardi pour rencontrer son homologue chinois Wu Dawei. Il se rendra également au Japon avant de rentrer aux Etats-Unis.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »