Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.05.2012 08h35
L'Iran met en garde contre le projet saoudien d'Union du CCG (porte-parole)

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast a averti que le projet de l'Arabie saoudite de former une Union du Conseil de coopération du Golfe (CCG) pourrait aggraver la crise à Bahreïn, a rapporté mercredi l'agence de presse semi-officielle ISNA.

Le conseiller de presse du roi de Bahreïn, Nabeel al-Hamer, a indiqué mardi que quatre des Etats arabes riches en pétrole avaient pour l'instant convenu de former une Union du CCG.

Le processus d'unification pourrait s'accomplir dans les mois à venir, a dit M. Al Hamer, cité par l'agence de presse bahreïni.

"Une intervention étrangère, ou même un projet non-normatif qui ne respecterait pas le vote du peuple bahreïni, ne pourra qu'aggraver la crise en cours", a estimé M. Mehmanparast.

"La seule solution de la crise à Bahreïn est de répondre aux demandes légitimes du peuple", a-t-il ajouté.

Lors du 14e sommet du CCG qui s'est achevé lundi à Riyad, la capitale saoudienne, les dirigeants de plusieurs pays membres du CCG, dont Bahreïn, le Koweït, Oman, le Qatar, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis (EAU), ont discuté la possibilité d'établir une union plus étroite entre ces six Etats.

Le Parlement bahreïni a affirmé qu'une union du CCG serait un grand pas vers plus de sécurité, de stabilité et de prospérité économique pour ses citoyens, et protégerait la région contre les Etats "hostiles" tels que l'Iran.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le protectionnisme est « myope »
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE