Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.05.2012 08h46
Europe : un plaidoyer pour accroître la transparence du financement politique

Le Groupe d'Etats du Conseil de l'Europe contre la corruption (GRECO) a appelé mercredi à Strasbourg ses pays membres à établir des systèmes transparents pour le financement des partis et des campagnes électorales.

Dans son rapport annuel, le GRECO a dénoncé un certain nombre de dysfonctionnements: la législation néglige souvent la transparence de certaines sources de revenus des partis; les dons anonymes sont encore possibles dans certains pays; les informations à caractère financier ne sont pas publiées de manière aisément accessible ni à temps; de très nombreux Etats n'ont pas un organe de contrôle véritablement indépendant.

Pour le GRECO, la corruption active dans le secteur privé est une forme de corruption qui n'est pas encore sanctionnée par le droit pénal dans certains pays.

Selon le président du GRECO, Marin Mrcela, "en général, les Etats prennent des mesures importantes pour lutter contre la corruption et accroître la transparence du financement politique, mais de nombreux progrès sont nécessaires. Les gouvernements doivent impérativement déployer à la fois de la volonté politique et des ressources adéquates pour empêcher la corruption et la combattre efficacement".

Par ailleurs, le GRECO a révélé que cette année, il a commencé à examiner la prévention de la corruption en ce qui concerne les parlementaires, les juges et les procureurs, et que l'Estonie, la Finlande, la Lettonie, la Pologne, la Slovénie et le Royaume-Uni seront les premiers Etats à faire l'objet d'une évaluation.

Le GRECO a été créé en 1999 par le Conseil de l'Europe pour veiller au respect des normes anticorruption de l'Organisation par les Etats membres. Il compte actuellement 49 Etats membres: 48 Etats européens et les Etats-Unis d'Amérique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale