Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.05.2012 08h27
Rapport annuel 2012 du Service de renseignement suisse sur la sécurité

La crise européenne de la dette de même que le printemps arabe ne sont pas non plus sans influence sur la sécurité de la Suisse, a constaté le Service de renseignement de la Confédération suisse (SRC) dans son rapport annuel 2012.

La prolifération, l'espionnage, le terrorisme et les attaques contre les infrastructures d'information restent les principales menaces potentielles pour la Suisse, selon le rapport annuel.

Même si le potentiel de violence lié à l'extrémisme de gauche est toujours considéré comme élevé et si l'extrémisme de droite a fait la une des médias suite aux attentats en Norvège et à la découverte de la "cellule de Zwickau" en Allemagne, le SRC ne considère pas que l'extrémisme violent constitue une menace pour la sécurité de l'Etat en Suisse.

La crise de la dette en Europe et le "printemps arabe" ont également de l'influence sur la sécurité de la Suisse.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie qu'il est nécessaire de se débarrasser dans l'obtention du « diplômes supérieur fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale