Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.05.2012 07h58
Afghanistan : Paris condamne les attentats de Kaboul et soutient le processus de transition

Le ministère français des Affaires étrangères a condamné mercredi les attentats perpétrés, dans la matinée, à Kaboul, au lendemain de la visite surprise du président américain Barack Obama, tout en réaffirmant son soutien au processus de transition visant à préparer le retrait des forces de l' OTAN de l'Afghanistan en 2014.

"La France condamne avec fermeté les attentats perpétrés ce matin à Kaboul", a déclaré le porte-parole adjoint du Quai d'Orsay, Romain Nadal, qui a fait part des condoléances de la France aux familles et aux proches des victimes.

"Nous exprimons notre solidarité vis-à-vis des agents de l'Union européenne et des Nations unies qui résidaient dans le bâtiment visé par les explosions", a ajouté le diplomate français, faisant référence à l' une des cibles des attaques revendiquées par les talibans et ayant fait au moins six morts.

"Les forces de sécurité afghanes sont intervenues avec professionnalisme pour neutraliser les terroristes", a notamment souligné M. Nadal, estimant que cela démontrait "des progrès vers l'autonomie, conformément au processus de transition qui se poursuit actuellement".

Le retrait des forces militaires de l' OTAN, présentes sur le sol afghan depuis 2001, doit être achevé en 2014. Un transfert de la sécurité aux forces afghanes aura donc progressivement lieu.

Le porte-parole adjoint a, en outre, réaffirmé la "pleine solidarité" et la "détermination" de la France à agir "aux côtés des autorités afghanes dans la lutte contre le fléau du terrorisme et pour œuvrer à la stabilisation de l'Afghanistan".

Interrogé au sujet du déplacement du chef d' Etat américain à Kaboul dans la nuit de mardi à mercredi, M. Nadal a estimé que la signature d'un accord de partenariat stratégique américano-afghan à cette occasion s' inscrivait "dans l'esprit de la conférence de Bonn (Allemagne) du 5 décembre dernier par lequel la communauté internationale veut marquer son engagement sur le long terme, après 2014, aux côtés des Afghans".

"L'esprit de la conférence de Bonn, c'est la réappropriation par l'Afghanistan de ses responsabilités et un appui à long terme de la communauté internationale pour la poursuite du renforcement de l'Etat et du développement économique", a-t-il détaillé.

"Je vous rappelle que la France a conclu à Paris le 27 janvier dernier un traité d'amitié et de coopération avec l'Afghanistan", a-t-il également souligné.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale
L'armée chinoise s'engage solennellement à défendre le territoire