Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.05.2012 08h42
Damas nie toute considération politique concernant les observateurs onusiens

Le ministère syrien des Affaires étrangères a démenti toute considération politique en acceptant dans son pays le déploiement d'observateurs internationaux, se déclarant étonné par les commentaires de l'ONU selon lesquels la Syrie a refusé de délivrer des visas pour trois observateurs.

L'accord récemment signé à Damas avec le déploiement d'observateurs de l'ONU "montre un consentement clair et explicite des deux parties sur la nationalité des observateurs", a déclaré le porte-parole du ministère Jihad Makdissi, dans une déclaration transmise au quotidien pro-gouvernemental Al-Watan publié mercredi.

Mardi, le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous, a déclaré que la Syrie avait refusé de délivrer des visas à trois observateurs internationaux, sans être en mesure de donner des explications. Mais il a refusé de révéler leurs nationalités.

M. Makdissi a souligné qu'il n'y a pas de rejet de la part du côté syrien, et que "les Syriens se préoccuppent de certaines personnes, dont les pays jouent un rôle majeur dans l'imposition de sanctions contre la Syrie qui ont ciblé le gagne-pain de ses citoyens".

Une équipe d'observateurs onusiens est actuellement en Syrie, préparant le terrain pour davantage d'observateurs chargés de surveiller le cessez-le-feu fragile initié par l'ONU entre les troupes gouvernementales et les forces d'opposition.

Cependant, depuis leur arrivée, une recrudescence de la violence a été constatée, et de nombreux reportages faisant état d'assassinats, d'enlèvements et d'explosions ont quotidiennement fait la une des médias.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale
L'armée chinoise s'engage solennellement à défendre le territoire
Une flagornerie exagérée qui vise à déstabiliser la Chine