Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.04.2012 13h11
L'UE veut renforcer ses relations avec l'ASEAN et participer au Sommet de l'Asie de l'est

La 19ème réunion ministérielle ASEAN-UE (RMAU) s'est achevée vendredi à Brunei, les officiels de l'Union européenne (UE) signalant leur intention de participer au Sommet de l'Asie de l'est et au futur traité de non-agression avec l'ASEAN, car l'UE souhaite jouer un plus grand rôle en Asie.

Les deux blocs régionaux ont également accepté d'accroitre la coopération économique, saluant les "progrès rapides" au niveau des négociations sur les accords commerciaux bilatéraux avec les partenaires clés de l'ASEAN, ouvrant la voie à un accord unique de libre-échange ASEAN-UE.

Mohamed Bolkiah, ministre des Affaires étrangères de Brunei, a déclaré qu'il était bon de voir des "résultats pratiques" à la conclusion de la 19ème RMAU. "Cela renforcera le développement de tous les Etats-membres de l'ASEAN. Nous remercions l'Union européenne pour son soutien", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse après la réunion.

L'UE est le deuxième plus grand partenaire commercial de l'ASEAN et le plus grand investisseur avec un volume commercial atteignant 200 milliards de dollars américains.

Catherine Ashton, chef de la diplomatie de l'UE, a déclaré que les deux parties souhaitent une signature anticipée du Traité d'Amitié et de Coopération de l'ASEAN, qui interdit aux signataires de recourir à la violence pour résoudre les conflits dans la région.

"Développer nos relations avec l'Asie est un objectif stratégique majeur pour l'Union européenne", a-t-elle souligné, ajoutant: "L'Union européenne veut devenir un acteur actif et constructif du régionalisme asiatique, notamment en participant au Sommet de l'Asie de l'est (SAE)".

Brunei présidera le SAE l'année prochaine, au moment de sa présidence de l'ASEAN.

Les deux régions ont établi un plan ambitieux de cinq ans pour renforcer la coopération dans les sphères économiques, politiques et administratives, et se sont entendues pour booster la coopération dans les domaines de la sécurité maritime, de la sécurité énergétique, de la gestion de crise, des droits de l'homme et de la non-prolifération des armes de destruction massive.

Mohamed Bolkiah a déclaré que la réunion était une plateforme excellente pour entendre directement l'UE sur une série de questions telles que la crise de la zone euro et les problèmes politiques mondiaux.

Les ministres des Etats-membres de l'ASEAN ont salué la décision de l'UE de suspendre une partie des sanctions imposées au Myanmar.

Mohamed Bolkiah a également annoncé deux nouveaux programmes financés par l'UE pour aider l'ASEAN à atteindre ses "objectifs d'intégration régionale" à hauteur de 20 millions d'euros (26,5 millions de dollars américains).

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Une flagornerie exagérée qui vise à déstabiliser la Chine
Pourquoi la Chine accepte-t-elle d'accroître ses ressources du FMI
Le 6 mai, ce sera un duel Sarkozy-Hollande