Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.04.2012 17h06
Retrait de 9 000 marines américains de leur base japonaise d'Okinawa

Les Etats-Unis vont retirer 9 000 marines d'Okinawa, au sud du Japon, pour les redéployer à Guam et Hawaii ainsi que dans d'autres endroits de la région Asie-Pacifique, ont annoncé vendredi Washington et Tokyo dans un communiqué conjoint.

Le redéploiement de ces militaires américains sera réparti sur les îles entre Guam, Hawaii et l'Australie indépendamment de tout progrès sur le déménagement d'une base aérienne à Okinawa qui avait été une condition essentielle posée par les Etats-Unis.

Dans le communiqué, les deux parties ont affirmé leur détermination à relocaliser la base de Futenma de son actuel emplacement urbain vers une zone côtière, un geste qui est largement réprouvé par la population locale d'Okinawa.

Ce changement a été largement considéré comme une mesure de déménagement par Washington pour apaiser les relations parfois acerbes avec son allié en raison de la forte présence militaire des Etats-Unis.

Le Japon et les Etats-Unis ont également déclaré dans leur communiqué que le plan de réinstallation était la seule solution possible "qui a été identifiée à ce jour".

Le communiqué a également précisé que le coût total du déménagement à Guam devrait atteindre les 8,6 milliards de dollars.

L'accord a été conclu quelques jours avant la visite à Washington du Premier ministre japonais Yoshihiko Noda, qui s'entretiendra lundi avec le président américain Barack Obama au sujet des questions de sécurité interprétées comme étant une priorité absolue.

Le Japon et les Etats-Unis ont longtemps eu des divergences sur la question d'Okinawa, où sont stationnés la moitié des 47 000 hommes en service des Etats-Unis au Japon. Les racines de cette dispute résident dans l'enlèvement et le viol d'une écolière japonaise en 1995 par trois militaires américains à Okinawa. Malgré les excuses présentées publiquement par le gouvernement américain pour ce forfait commis, les tensions ont persisté sur l'île.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Une flagornerie exagérée qui vise à déstabiliser la Chine
Pourquoi la Chine accepte-t-elle d'accroître ses ressources du FMI
Le 6 mai, ce sera un duel Sarkozy-Hollande