Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.04.2012 13h20
La RPDC promet de poursuivre les lancements de satellites

La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a déclaré jeudi qu'elle continuera de lancer des satellites malgré toute opposition hostile qu'elle pourrait rencontrer, a rapporté l'agence de presse officielle KCNA.

Un porte-parole du Comité coréen pour la technologie spatiale a déclaré que la RPDC continuerait les lancements de satellite en suivant la politique de Songun qui donne la priorité aux affaires militaires et en accord avec la politique sur le long terme du pays sur le développement spatial pacifique.

Le porte-parole a condamné la Corée du Sud et les Etats-Unis, qui ont dénoncé que le lancement ord d'un satellite d'observation de la terre le 13 avril par la RPDC était "un essai de missiles déguisés".

Il a ajouté que la RPDC exercerait tous les moyens pour protéger les droits légitimes et la dignité du pays, tout en continuant l'exploration des technologies de lancement de satellite nécessaires pour le développement économique du pays.

Pyongyang a annoncé le mois dernier sa décision de lancer un satellite entre les 12 et 16 avril pour célébrer le centenaire de la naissance de son fondateur, le défunt dirigeant, Kim Il Sung.

La RPDC a confirmé que le satellite d'observation de la terre lancé plus tôt le 13 avril n'avait pas réussi à entrer en orbite.

Lundi, le Conseil de sécurité de l'ONU a publié une déclaration présidentielle qui a fermement condamné le lancement de satellite de la RPDC, déclarant que l'action avait monté "des inquiétudes sécuritaires graves".

Il a demandé à Pyongyang de respecter entièrement les résolutions du Conseil de sécurité en suspendant toutes les activités liées à son programme de missiles balistiques et en rétablissant un moratoire sur les lancements de missiles.

Lundi, la Chine a appelé à plus de dialogues et de consultations après la ferme condamnation du Conseil de sécurité vis-à-vis du lancement de satellite de la RPDC.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Liu Weimin, a déclaré: "Il a été prouvé que le dialogue et les consultations sont le seul moyen correct pour résoudre les problèmes".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?