Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.04.2012 09h11
Irak : 18 morts et 72 blessés dans une série d'attentats à Bagdad

Dix-huit personnes ont été tuées et 72 autres blessées jeudi matin dans une série d'attentats à la bombe, dont un attentat suicide, à Bagdad et dans ses environs, a-t-on appris d'une source du ministère irakien de l'Intérieur.

L'attaque la plus meurtrière s'est produite dans le quartier de Kadhmiyah, dans le nord de Bagdad, où une voiture piégée a explosé près d'un hôtel, tuant trois personnes et en blessant 20 autres, a affirmé la source sous couvert d'anonymat.

Dans le centre de Bagdad, une autre voiture piégée a explosé près d'un convoi du ministère irakien de la Santé au niveau de la place al-Talaie, tuant deux gardes du corps du ministère et blessant quatre autres personnes, a poursuivi la source.

Dans le quartier d'al-Amil, une bombe posée au bord de la chaussée a explosé près d'une foule d'ouvriers du bâtiment, tuant deux d'entre eux et en blessant 17 autres, a ajouté la source.

Dans l'ouest de la capitale, deux hommes armés ont été tués lorsque la bombe artisanale qu'ils tentaient de poser dans le quartier de Ghazaliyah s'est déclenchée.

Dans l'est de Bagdad, deux personnes ont été tuées et six autres blessées lorsqu'une voiture piégée a explosé dans la rue de Palestine.

Dans le sud de la capitale, une bombe artisanale a secoué le quartier de Zaafaraniyah, blessant cinq civils, a encore dit la source.

Par ailleurs, dans la ville de Tarmiyah, à une trentaine de kilomètres au nord de la capitale, un kamikaze a fait exploser sa voiture chargée d'explosifs près d'un point de contrôle militaire, tuant un soldat et en blessant six autres.

Et dans la zone industrielle de Taji, à une vingtaine de kilomètres au nord de Bagdad, un autre kamikaze a tué cinq personnes et en a blessé neuf autres en déclenchant sa veste bardée d'explosifs, toujours selon la même source.

En outre, deux attentats à la bombe ont été perpétrés à Taji, tuant un civil et en blessant cinq autres.

Après une période de violences meurtrières en 2006 et 2007, où les conflits interconfessionnels ont fait rage, l'Irak a connu une accalmie, mais on assiste depuis quelques temps à une recrudescence des violences dans le pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?