Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.04.2012 08h28
Une délégation palestinienne délivre une lettre au PM israélien pour une reprise des discussions

Une délégation palestinienne a remis mardi au Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou une lettre très attendue récapitulant la vision des Palestiniens pour une reprise des pourparlers gelés entre les deux parties.

La délégation a rencontré M. Nétanyahou pendant deux heures quelque part à Jérusalem et lui a remis cette lettre écrite par le président palestinien Mahmoud Abbas, ont déclaré des sources à Xinhua.

La délégation se composait du négociateur en chef palestinien Saëb Erajat, et du chef du renseignement palestinien Majed Farag.

M. Farag s'est joint à la délégation suite au refus du Premier ministre palestinien Salam Fayad de rencontrer M. Nétanyahou, en protestation contre les mesures d'Israël à l' encontre des prisonniers palestiniens et de la retenue par Israël des recettes fiscales palestiniennes, ont déclaré certaines sources à Xinhua précédemment.

Cependant, M. Abbas a exprimé son mécontentement à l'égard de la décision de M. Fayad, ont indiqué les sources, ajoutant qu'il semblait avoir subi des pressions des États-Unis, opposés à cette lettre palestinienne à M. Nétanyahou.

M. Abbas a indiqué à plusieurs reprises que cette lettre est « la dernière tentative de convaincre Israël de mettre fin à la construction de colonies et de reconnaître les frontières du futur État palestinien ». Les Palestiniens ont également menacé de tenter d'autres mesures, y compris une reprise de leurs efforts pour obtenir leur indépendance par le biais des Nations unies, si Israël ignorent leurs demandent.

D'après les responsables palestiniens, cette lettre demande à M. Nétanyahou la libération des prisonniers, en particulier de ceux emprisonnés avant 1994, et demande à Israël de respecter les accords mutuels avec l'Autorité nationale palestinienne (ANP).

Cette lettre rend Israël responsable de la rupture des négociations, selon ce responsable.

Par ailleurs, les reportages de médias israéliens ont indiqué que M. Nétanyahou demanderait aux Palestiniens de revenir à la table des négociations sans condition.

Les discussions entre les deux parties ont été interrompues en 2010, lorsque Israël a mis fin à un moratoire de 10 ans sur les activités de colonisation en Cisjordanie, que les Palestiniens revendiquent comme territoire de leur futur État avec la bande de Gaza et Jérusalem-Est comme capitale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?