Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.04.2012 09h03
Discussions "constructives" avec le président pakistanais, estime le PM indien

Le Premier ministre indien Manmohan Singh a qualifié dimanche de "constructives et amicales" ses discussions avec le président pakistanais Asif Ali Zardari sur les questions bilatérales. Il a en outre annoncé qu'il avait accepté une invitation à se rendre au Pakistan.

"Les discussions avec le président Zardari ont été constructives et amicales. Je suis très satisfait des résultats des entretiens. Les relations entre les deux pays devraient se normaliser. C'est notre volonté commune", a déclaré M. Singh après une réunion d'une demi-heure avec M. Zardari.

"Nous avons un certain nombre de questions qui posent problème, et nous sommes désireux de trouver des solutions pratiques et pragmatiques pour les résoudre", a ajouté M. Singh, sans préciser de quelles questions il s'agissait.

Le Premier ministre indien a également déclaré avoir accepté une invitation à se rendre au Pakistan.

De son côté, le président Zardari a remercié le Premier ministre indien de l'avoir accueilli bien que sa visite en Inde soit effectuée à titre privé.

"Ces discussions bilatérales ont été fructueuses. Nous souhaiterions entretenir de meilleures relations avec l'Inde. Nous avons abordé tous les sujets possibles. Nous espérons nous rencontrer sur le sol pakistanais très bientôt", a-t-il déclaré.

M. Zardari a fait une escale diplomatique à New Delhi avant de s'envoler vers l'Etat du Rajasthan dans l'ouest de l'Inde, où il ira se recueillir au sanctuaire du saint soufi Khwaja Moinuddin Chishti situé dans la ville d'Ajmer.

La dernière visite d'un chef d'Etat pakistanais en Inde remontait à la visite officielle effectuée par l'ex-président pakistanais Pervez Musharraf en 2005.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Les Etats-Unis sont responsables de la hausse des dépenses militaires en Asie
L'aide aux pays en développement victime de la récession mondiale
Position ferme sur les prix des maisons