Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.04.2012 08h20
Mali : la France craint une possible alliance entre Touaregs et AQMI (Juppé)

La France craint une possible alliance au Sahel entre des rebelles touaregs et le réseau Al- Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) sur fond d'une crise au Mali, a déclaré mardi le chef de la diplomatie française, Alain Juppé.

"Certains rebelles pourraient se contenter du contrôle sur les territoires du nord (du Mali). D'autres, avec AQMI, pourraient envisager de s'emparer de l'ensemble du territoire malien pour en faire une république islamiste", a affirmé M. Juppé, cité par l'AFP.

Des militaires maliens ont annoncé un coup d'Etat le 22 mars dernier, plongeant le pays dans une crise exacerbée ces derniers jours par la prise du nord du pays par les rebelles touaregs et les salafistes.

Le groupe Ansar Dine, qui contrôle depuis lundi la ville malienne de Tombouctou, "est étroitement lié à AQMI", a indiqué le ministre français, estimant que ces rebelles pourraient avoir pour objectif d'instaurer un régime islamiste sur l'ensemble du Mali.

M. Juppé a plaidé pour une "réponse régionale au péril islamiste", et une "coopération impliquant l'Algérie, la Mauritanie, les pays de la Cédéao (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) avec le soutien de la France et de l'Union européenne (UE)".

La France a aussi demandé une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation au Mali afin de soutenir les efforts de la Cédéao dans la recherche d'une solution à la crise malienne.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Position ferme sur les prix des maisons
BRICS : la nouvelle voix mondiale
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions