Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.03.2012 08h46
France: DSK mis en examen pour proxénétisme

L'ancien patron du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn (DSK) a été mis en examen lundi pour "proxénétisme aggravé en bande organisée" dans l'affaire du Carlton de Lille, a rapporté lundi soir la presse française.

A l'issue de son audition lundi soir, Dominique Strauss-Kahn a été "placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec les mis en examen, les parties civiles, les témoins et tout organe de presse à propos des faits objets de la procédure", a indiqué lundi le procureur de Lille, Frédéric Fèvre, dans un communiqué.

L'audition de DSK avait débuté en début d'après-midi et M. Strauss-Kahn a quitté le palais de justice de Lille peu après 22h00 heure locale, rapporte la presse locale.

Dominique Strauss-Kahn a été laissé en liberté sous contrôle judiciaire contre le versement d'une caution de 100 000 euros, a précisé le procureur lillois dans son communiqué.

Les magistrats qui instruisent l'affaire dite du Carlton de Lille cherchent à déterminer si l'ancien directeur général du FMI savait que les participantes aux soirées libertines auxquelles il avait pris part en 2009 et 2010, notamment à Paris et Washington, étaient rémunérées.

De leur côté, les avocats de Dominique Strauss-Kahn ont annoncé lundi soir leur intention de faire appel de la décision de mise en examen de leur client.

"Il va sans dire que nous demanderons l'annulation de cette décision" de mise en examen, a déclaré Me Henri Leclerc, l'un des trois avocats de DSK.

"Nul ne peut ainsi comprendre l'application de la notion de proxénétisme à sa situation. Il est encore plus invraisemblable et contraire au sens commun d'utiliser des notions de bande organisée ou de réseau pour une simple activité libertine", a estimé Me Richard Malka, autre avocat de l'ancien patron du FMI.

Les avocats de M. Strauss-Kahn ont par ailleurs annoncé qu'ils tiendront une conférence de presse mardi à 15h00 heure locale, à Paris, au cabinet des avocats Henri Leclerc et Frédérique Beaulieu.

A l'issue de deux journées et une nuit en garde à vue dans une caserne de gendarmerie à Lille il y a un mois, Dominique Strauss-Kahn s'était vu délivrer une convocation aux fins de mise en examen pour "complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée" et "recel d'abus de biens sociaux", rappelle le quotidien La Nouvelle République.

Enfin, mercredi à New York, se tiendra devant la Cour suprême du Bronx la première audience civile dans l'affaire du Sofitel, où M. Strauss-Kahn est accusé d'agression sexuelle par la femme de chambre Nafissatou Diallo dans laquelle les poursuites pénales ont été abandonnées.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine