Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.03.2012 08h47
Les bombardements de l'OTAN contre l'ex-Yougoslavie, "un crime contre un pays et un peuple"

Le président serbe Boris Tadic a décrit samedi les bombardements de l'OTAN contre l'ex-Yougoslavie il y a 13 ans comme "un crime contre un pays et un peuple".

S'exprimant au cours d'une cérémonie à la mémoire des civils tués lors des bombardements de l'OTAN, le président serbe a souligné que son pays ne serait pas être conduit de nouveau dans une guerre.

"Notre pays a été trop plongé dans les guerres dans tout le 20e siècle", a-t-il indiqué.

"Tout ce que nous devons faire dans l'avenir doit être de prévenir toute implication dans les guerres et de protéger les vies humaines et le pays", a déclaré à la presse M. Tadic après avoir déposé une couronne au monument des victimes tuées dans les attaques de l'OTAN, à Aleksinac, ville serbe où une zone d'habitation a été touchée par six missile puissants, causant 11 morts et 50 blessés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 25 mars
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine
La décision de l'OMC sur les terres rares révèle une faille du système
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?