Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.03.2012 09h28
La Turquie, l'Iran et l'Azerbaïdjan décident de renforcer la coopération trilatérale

Les ministres des Affaires étrangères de la Turquie, de l'Iran et de l'Azerbaïdjan, se sont réunis mercredi à Nakhitchevan en Azerbaïdjan afin de discuter des moyens pour renforcer la coopération trilatérale.

Le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Elmar Mammadyarov, et ses homologues turc et iranien, Ahmet Davutoglu et Ali Akbar Salehi, ont discuté de mesures à prendre afin d'approfondir la coopération dans la lutte contre le terrorisme, le crime organisé, le trafic de drogue et d'armes.

Les ministres ont également discuté de projets concernant la construction de chemins de fer reliant les trois pays et de mesures à prendre pour simplifier les procédures de demande de visa.

M. Mammadyarov a déclaré, lors d'une conférence de presse organisée à l'issue de la réunion, que cette réunion entre les trois pays avait été très fructueuse et a ajouté que la prochaine réunion aurait lieu en septembre en Turquie.

Pour sa part, M. Salehi a déclaré que l'Iran souhaitait maintenir la paix et la stabilité dans la région et résoudre le conflit du Nagorno-Karabakh dans le cadre du droit international.

Il a également nié toute détérioration des relations avec l'Azerbaïdjan et a souligné que les liens historiques entre l'Iran, la Turquie et l'Azerbaïdjan ne pouvaient être coupés..

"Nous avons poursuivi les discussions et avons convenu d'organiser des réunions axées sur les questions relatives au commerce, à l'énergie, au tourisme et aux transports. Nous espérons que la région du Caucase du Sud deviendra une région pacifique", a déclaré M. Davutoglu lors de la conférence de presse.

"A l'avenir, les réunions de ce genre pourraient impliquer d'autres pays de la région, à savoir l'Arménie, la Géorgie et la Russie", a déclaré M. Davutoglu.

Nagorno-Karabakh, une région enclavée dans le Caucase du Sud et également une enclave arménienne en Azerbaïdjan, est tombé dans la tourmente depuis l'éclatement en 1988 d'un conflit entre les Azerbaïdjanais et les Arméniens.

L'enclave de Nagorno-Karabakh est peuplée d'une ethnie arménienne mais se trouve sur le territoire azerbaïdjanais.

Le conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan sur Nagorny-Karabakh a éclaté pour la première fois en 1988 lorsque la région avait revendiqué son indépendance vis-à-vis de l'Azerbaïdjan pour se joindre à l'Arménie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 8 mars
Principales nouvelles du 8 mars
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?
Le rééquilibrage des relations extérieures de la Russie