Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.03.2012 09h03
Nucléaire : la France accueille la reprise des négociations avec l'Iran

La France a salué mercredi la reprise des négociations avec l'Iran au sujet de ses activités nucléaires sensibles, annoncée par la Haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères Catherine Ashton.

Mme Ashton avait proposé mardi une reprise des négociations entre les grandes puissances et l'Iran sur le programme nucléaire de Téhéran dans une lettre adressée au négociateur iranien Saïd Jalili.

La France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, la Russie et la Chine "sont unis pour souligner l'importance de centrer ces échanges sur les inquiétudes suscitées par le programme nucléaire iranien", a indiqué un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

"Mme Ashton rappelle la disponibilité des Six à envisager une phase de rétablissement de la confiance, conduisant à un règlement complet qui passe par la mise en oeuvre intégrale par l'Iran de ses obligations au titre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies et du Conseil des gouverneurs de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique)", a expliqué le porte-parole.

Dans l'optique de la réussite de ces négociations, l'Iran doit "s'engager avec sérieux dans ce processus sans poser de pré- conditions, afin de ne pas réitérer l'expérience des discussions infructueuses d'Istanbul en janvier 2011", a souligné le porte- parole.

"La France appelle l'Iran à saisir cette opportunité qui lui est offerte de sortir de la situation d'isolement international dans lequel son programme nucléaire à finalité militaire l'a conduit", a dit le porte-parole, en souhaitant "un règlement diplomatique rapide" de cette crise.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 8 mars
Principales nouvelles du 8 mars
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?
Le rééquilibrage des relations extérieures de la Russie