Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.03.2012 14h04
Obama et Nétanyahu toujours divisés sur le programme nucléaire iranien

Lors de leur rencontre lundi à Washington, le président américain Barack Obama et le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahu ne sont pas parvenus à aplanir leurs divergences au sujet du programme nucléaire iranien.

La Maison Blanche n'a rien apporté de neuf dans sa déclaration faite après ce tête à tête qui, comme l'a fait remarquer le président Obama, a eu lieu à un moment critique.

La Maison Blanche note dans un communiqué que lors de cette rencontre qui a duré plusieurs heures, M. Obama a répété ce qu'il avait dit ces derniers jours, ce qui semble indiquer qu'il a à nouveau échoué à dissuader le dirigeant israélien d'un projet d'attaque préventive contre les installations nucléaires de l'Iran dans les prochains mois.

"Les deux dirigeants ont convenu de se concerter étroitement dans la période à venir", a affirmé la Maison Blanche.

Avant que ne débute le tête à tête dans le Bureau ovale, M. Obama a déclaré à des journalistes qu'il existait encore un créneau possible pour une solution diplomatique à la question nucléaire iranienne.

"Je sais que le Premier ministre, comme moi, préférerait résoudre le problème par la voie diplomatique. Nous sommes conscients des coûts de toute action militaire", a souligné M. Obama, en présence de M. Nétanyahu assis à ses côtés.

M. Nétanyahu a, quant à lui, déclaré : "Quand il s'agit de la sécurité d'Israël, Israël a le droit - le droit souverain - de prendre ses propres décisions."

"Ma responsabilité suprême en tant que Premier ministre d'Israël est de m'assurer qu'Israël demeure maître de son destin", a-t-il dit.

La rencontre entre les deux hommes a eu lieu au moment où certains responsables israéliens réclament des frappes préventives contre les sites nucléaires de l'Iran avant que Téhéran n'arrive à fabriquer des bombes atomiques.

L'administration Obama essaie de son côté de retarder une potentielle attaque d'Israël contre l'Iran, en appelant les Israëliens à attendre que les sanctions contre l'Iran produisent leurs effets.

Israël et l'Occident ont accusé l'Iran de tenter de mettre au point des armes nucléaires, mais Téhéran a rejeté en bloc ces accusations, affirmant que son programme nucléaire n'était mené qu'à des fins pacifiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 5 mars
Principales nouvelles du 5e mars
Deux sessions pour l'histoire…
Les deux sessions de l'APN et de la CCPPC : ce qui nous préoccupe et nous intéresse le plus
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles