Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.03.2012 13h13
Venezuela : débats sur les perspectives de réélection du président Chavez

Alors que le président vénézuélien Hugo Chavez est en convalescence après sa dernière opération chirurgicale subie à Cuba, les spéculations vont bon train au Venezuela sur ses chances de réélection à la tête de l'Etat, sa maladie étant perçue tantôt comme un handicap, tantôt comme un atout.

Les analystes s'accordent à dire qu'il est impossible d'ignorer la question du cancer de M. Chavez lors de la campagne électorale pour les présidentielles du 7 octobre prochain. D'aucuns estiment que la maladie du président va aider l'opposition à remporter la victoire, mais cet avis n'est pas partagé par tous.

"Il n'y a pas de remplaçant à M. Chavez", soutient l'analyste Anibal Romero, de l'Université métropolitaine de Caracas.

"En spéculant avec frénésie sur l'état de santé de Chavez, l'opposition vénézuélienne a une nouvelle fois sous-estimé le pouvoir du plus important acteur politique du pays : le peuple", s'indigne Ewan Robertson, commentateur du site internet pro-Chavez Venezuelanalysis.com.

"Le président Chavez se porte bien", a affirmé de son côté le vice-président vénézuélien Elias Jaua lors d'une séance spéciale du Parlement, qui a vibré sous les applaudissements à l'annonce du succès de l'opération chirurgicale du chef de l'Etat à Cuba.

Selon certains observateurs, si le président Chavez décidait de "jouer la carte de l'empathie", il se pourrait bien que ce soit l'opposition qui ait le plus à perdre de la récidive du cancer du président.

La découverte d'un cancer chez le président Chavez l'an dernier a d'emblée changé la donne de l'élection présidentielle vénézuélienne. Et les partisans de M. Chavez comme ses opposants ont de nouveau été surpris en apprenant que ce dernier devait aller subir une nouvelle opération à Cuba.

Lundi, les médecins ont annoncé le succès de l'ablation d'une lésion de 2cm découverte au même endroit que la tumeur pelvienne enlevée en juin 2011.

D'après certains analystes, la rechute du cancer du président Chavez ne l'aidera pas à se faire réélire, bien qu'il se montre déterminé à vaincre son cancer.

Même son de cloche chez l'analyste latino-américain Daniel Kerner dans son rapport pour le Groupe Euro-asiatique : une large frange d'électeurs pourraient hésiter à voter pour un président, âgé de 57 ans, qui risquerait de ne pas pouvoir terminer son mandat à cause de sa maladie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 2 mars
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles
Se battre pour ses droits fait partie de la vie des affaires
Les déboires de DSK auront-ils une fin ?