Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.02.2012 13h20
Les violences en Syrie font rage alors que la conférence en Tunisie approche

Alors que les violences continuent de prélever un lourd tribut sur la vie des Syriens, la communauté internationale se prépare à la Conférence des amis du peuple syrien qui doit avoir lieu en Tunisie.

L'agence de presse étatique SANA a déclaré que deux responsables de l'armée avaient été tués mercredi par des tirs de groupes armés près du pont d'al-Zara dans la province de Homs.

Dans un autre incident à Homs, un membre des forces de l' ordre a été abattu et trois autres ont été blessés lors du déclenchement de deux engins explosifs sur la route de Maryamin-al- Shinieh, d'après SANA.

Dans la province de Hama dans le centre du pays, un groupe armé a assassiné un ingénieur et blessé son fils de 16 ans.

Par ailleurs, un groupe armé a cambriolé une station pétrolière sur la route principale entre Homs et Hama, dérobant 4 000 litres de gazole et 500 litres d'essence, a indiqué SANA citant une source officielle.

D'un autre côté, certaines télévisions arabes ont rapporté la mort de nombreux civils à Homs suite au bombardement de plusieurs faubourgs insurgés attribué à l'armée syrienne dans la province en proie aux troubles, principalement dans la zone de Baba Amr où deux journalistes, l'un français et l'autre américain, ont été tués.

Le ministre syrien de l'Information Adnane Mahmoud a déclaré qu'il n'était pas informé de la présence des deux journalistes abattus ni de tout autre journaliste étranger en Syrie, appelant les journalistes entrés illégalement dans le pays « à se rendre au centre le plus proche (..) pour régulariser leur situation ».

Alors que la situation se prolonge, le département d'État américain, cité par les médias locaux, a déclaré que la secrétaire d'État des États-Unis Hillary Clinton participerait à la Conférence des amis du peuple syrien prévue les 24 et 25 février en Tunisie.

Le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird se rendra également en Tunisie pour assister à cet événement, a indiqué mercredi le site Web d'informations tunisien Businessnews, citant un communiqué du ministère des Affaires étrangères canadiennes.

La Conférence des amis du peuple syrien rassemblera des responsables diplomatiques de pays de la Ligue arabe, de l'Union européenne et des États-Unis, mais elle sera marquée par l'absence de la Russie, qui a dénoncé cette réunion comme partiale en raison de l'absence de Damas.

Les représentants du Conseil national syrien (CNS) et d' autres groupes d'opposition seront présents à cette réunion et seront probablement appelés à former un front uni.

Cette conférence devrait également être divisée sur l' opportunité de soutenir des groupes d'opposition armés.

En attendant, la membre du CNS Basma Qadamani a déclaré mercredi que le conseil auquel il appartient considérait que « une intervention militaire est le seul moyen de mettre fin à cette crise qui dure depuis 11 mois ».

Au cours d'une réunion à Paris, Mme Qadamani a déclaré « il y a deux possibilités pour l'issue de la crise en Syrie, toutes deux déplaisantes, soit une intervention militaire étrangère soit une longue guerre civile ».

Des couloirs sécurisés devraient être mis en place par la Turquie et la Jordanie pour le transport d'aide humanitaire dans les zones affectées, a-t-elle également dit en citant le CNS.

En Russie, le vice-ministre des Affaires étrangères russe Gennadi Gatilov a déclaré mercredi à la presse que Moscou était « catégoriquement opposé » à une éventuelle action militaire en Syrie, ajoutant que la position de la Russie sur cette question avait été comprise par la majorité de la population des pays arabes.

Le gouvernement syrien attribue les troubles en Syrie à des complots terroristes et à des bandes armées soutenues par l'étranger, affirmant que plus de 2 000 membres de l'armée et des forces de sécurité ont été tués ces derniers mois, tandis que les Nations unies estiment à environ 6 000 le nombre de morts dans les troubles en Syrie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 22 février
Nouvelles principales du 21 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?