Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.02.2012 13h10
Les Maldives désignent une commission pour enquêter sur le transfert de pouvoir controversé

Le gouvernement des Maldives a designé une commission pour enquêter sur le transfert de pouvoir controversé que l'ancien président Mohamed Nasheed a qualifié d'un coup d'Etat mené par les militaires et les politiciens de l'opposition, a déclaré mercredi un diplomate maldivien.

Le Haut Commissaire des Maldives pour le Sri Lanka, Shihab Hussain, a déclaré aux médias que le nouveau président Mohamed Waheed Hassan Manik a formé la Commission d'enquête nationale et a nommé les membres de la commission afin de procéder à une enquête indépendante et impartiale sur les événements dans les Maldives pendant la période du 14 janvier au 8 février 2012.

La période couvre la démission de l'ancien président Mohamed Nasheed, après des semaines de protestations dirigées par l'opposition suite à l'arrestation et la détention du chef de la Cour pénale, le Juge Mohamed Abdulla.

M. Shihab a déclaré que la commission va également enquêter sur la violence entre les policiers et les partisans de M. Nasheed lors d'une manifestation le 8 février.

La commission de trois membres est dirigée par l'ancien ministre de la Défense et de la Sécurité nationale, Ismail Shafeeu, et comprend le Président de la première Commission des droits de l'Homme des Maldives, Ahmed Mujthaba.

Les Etats-Unis et les Nations Unies, qui se sont précipités vers les Maldives immédiatement après le transfert de pouvoir, avaient appelé à une enquête nationale, affirmant que l'ingérence internationale ne ferait qu'aggraver la crise actuelle.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 22 février
Nouvelles principales du 21 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?