Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.02.2012 08h59
Le président syrien Assad réaffirme les accusations contre les groupes armées

Le président syrien Bachar al- Assad a réaffirmé lundi que la Syrie était prise pour cible par des groupes armés soutenus par des factions étrangères visant à déstabiliser le pays et à miner tout effort de résolution de la crise, a rapporté l'agence de presse étatique SANA.

M. Assad a tenu ces propos lors d'une réunion avec le président de la Commission des relations internationales de la Douma russe, Alexeï Pouchkov.

Pour sa part, le diplomate russe a réaffirmé le soutien de son pays aux réformes en cours en Syrie, ajoutant que ces efforts devraient être maintenus pour parvenir à une solution politique à la crise.

Cette solution devrait être basée sur le dialogue entre les parties concernées et sans ingérence étrangères, a-t-il dit, soulignant l'importance de la sécurité et de la stabilité dans la région du Moyen-Orient et dans le monde.

M. Pouchkov a également exprimé le rejet par son pays de toute intervention étrangères dans les affaires internes de la Syrie, ajoutant que la position russe émanait de « sa volonté d' adhérer strictement aux principes du droit international et de réaliser les intérêts du peuple syrien ».

Le Conseil de sécurité des Nations unis ne devrait pas être partial en faveur de l'une des parties dans la crise syrienne, a-t- il noté.

La Russie et la Chine ont opposé leur veto le 4 février à un projet de résolution sur la Syrie élaboré par les pays arabes et européens ; pour la deuxième fois depuis octobre 2011. Ce projet de résolution a été présenté dans le cadre d'un plan de la Ligue arabe (LA) exigeant un changement de régime dans ce pays en proie aux troubles.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 21 février
Nouvelles principales du 21 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?