Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.02.2012 13h29
Le cas de la Syrie diffère de celui de la Libye, selon le plus haut gradé de l'armée américaine

Le chef d'état-major interarmées américain, Martin Dempsey, a déclaré dimanche que les défis en matière de sécurité en Syrie n'étaient pas les mêmes du point de vue géographique et militaire que ceux auxquels était confrontée l'OTAN dans ses opérations en Libye. Il a ajouté qu'une intervention en Syrie serait très difficile.

Lors d'une interview avec la chaîne de télévision CNN, M. Dempsey a indiqué "qu'il s'agissait d'un tout autre défi en termes de capacité de l'armée syrienne. "Les militaires syriens ont une grande capacité", a-t-il répété.

La Syrie possède en effet un système de défense aérien "sophistiqué et intégré", a-t-il estimé, ajoutant que ce pays représente "un problème militaire bien différent" et qu'"une intervention en Syrie s'avérerait très difficile".

Le plus haut gradé de l'armée américaine a également précisé que pour l'instant "les démarches permettant de parvenir à un certain consensus international étaient en bonne voie, plutôt que de prendre la décision de faire quoi que ce soit de manière unilatérale". Il a par ailleurs affirmé être prêt à fournir des options militaires aux dirigeants américains sur le dossier syrien.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 17 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?