Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.02.2012 13h32
Les attaques commises en Syrie sont un "complot destiné à diviser le pays", selon le président syrien (SYNTHESE)

Le président syrien Bachar al-Assad a déclaré samedi que la Syrie était "victime d'un complot visant à diviser le pays", suite à deux attaques survenues le même jour dans ce pays du Moyen-Orient.

L'agence de presse d'Etat SANA a accusé des groupes terroristes d'être derrière ces attaques.

Le "complot" vise également à "affaiblir le rôle géopolitique et historique joué par la Syrie dans la région", a déclaré M. Assad au cours d'une rencontre avec le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Zhai Jun, en visite à Damas.

Ces propos font suite à la résolution adoptée la veille par l'Assemblée générale des Nations Unies, une résolution non-contraignante appelant à soutenir l'initiative de la Ligue arabe, qui demande au président Assad de renoncer au pouvoir.

Les deux attaques citées en exemple par le président syrien ont été imputées à des groupes terroristes par l'agence SANA, et se sont produites le même jour, l'une dans la ville centrale de Homs, l'autre dans la province septentrionale d'Idlib.

Un camion-citerne a été attaqué à l'explosif et a pris feu tôt samedi dans une raffinerie de la ville de Homs, épicentre des troubles qui agitent la Syrie. Les agents de la défense civile ont maîtrisé l'incendie, mais on ne sait pas pour l'instant si l'incident a fait des victimes, selon SANA.

Au même moment dans la province d'Idlib, un agent de police a été tué et plusieurs autres blessés dans l'explosion d'une voiture piégée. Un groupe armé opérant dans la zone d'Ariha serait responsable de cet attentat.

Le gouvernement syrien affirme que ces attaques font partie d'un "complot" ourdi par des groupes terroristes soutenus depuis l'étranger, et n'ont d'autre but que d'attiser le conflit en Syrie. La crise s'est aggravée au cours des derniers mois et suscite des inquiétudes croissantes au sein de la communauté internationale.

Selon les chiffres officiels, plus de 2 000 membres des forces de sécurité et de l'armée ont été tués depuis le début de la crise en mars dernier, tandis que l'ONU fait état de 6 000 victimes, en partie des civils.

Face à des pressions internationales et nationales croissantes, le président Assad a émis mercredi un décret, selon lequel un référendum sera organisé le 26 février, afin d'approuver un nouveau projet de constitution, en conformité avec les demandes des manifestants.

Si elle est approuvée, la nouvelle constitution stipulera que des élections législatives devront avoir lieu dans un délai de 90 jours ; elle limitera également la durée du mandat présidentiel, et supprimera l'article selon lequel le parti Baas est le seul parti autorisé à diriger la nation syrienne.

Par ailleurs, l'Irak a exprimé samedi l'espoir de voir la Syrie participer au sommet arabe qui doit se tenir en mars à Bagdad.

"Il serait préférable que la partie syrienne soit présente, car cela lui permettrait d'ouvrir un dialogue à l'abri de toute interférence, loin de l'atmosphère sectaire qui divise le pays. Une aggravation de la situation en Syrie n'est en effet profitable à personne", a déclaré le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki.

Cependant, la Ligue arabe ayant suspendu la Syrie en novembre suite à l'incapacité du gouvernement à mettre un terme aux violences, la Syrie ne sera peut-être pas autorisée à participer au sommet arabe de Bagdad.

Zhai Jun, en visite à Damas en tant qu'envoyé spécial du gouvernement chinois, a déclaré que la Chine était profondément préoccupée par la détérioration de la situation en Syrie, une dégradation qui a coûté la vie à des civils innocents, et affecte gravement la paix et la stabilité dans la région.

La Chine exhorte toutes les factions politiques présentes en Syrie à entamer immédiatement un dialogue politique inclusif, sans conditions préalables, et à discuter ensemble d'un plan global de réformes politiques, a déclaré M. Zhai.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 17 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?