Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.02.2012 10h29
La Russie adhère à la convention de lutte contre la corruption de l'OCDE

La Russie a adhéré vendredi à la Convention sur la lutte contre la corruption d'agents publics étrangers dans les transactions commerciales internationales, un accord international placé sous la surveillance de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Les vice-ministres russes des Affaires étrangères Andrei Denisov et de la Justice Alexandre Fedorov ont remis ce jour à Paris l'instrument d'adhésion de leur pays au secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria.

La Russie deviendra officiellement le 39e Etat signataire de la convention de lutte contre la corruption de l'OCDE, le 17 avril prochain.

La Russie, qui négocie son entrée à l'OCDE, fera l'objet d'examens systématiques de la mise en oeuvre de sa législation de lutte contre la corruption, le premier devant avoir lieu en 2012, a déclaré l'OCDE dans un communiqué.

Il s'agira de l'un des 22 examens que l'OCDE mènera pour évaluer la capacité du pays à répondre aux normes de l'OCDE et à devenir un membre de l'organisation.

Corrompre un agent public étranger est illégal en Russie depuis mai 2011. Avec sa législation en place, l'OCDE a invité la Russie à rejoindre le groupe de travail de lutte contre la corruption en mai 2011 avant d'adhérer à cette convention, en vigueur depuis 1999.

La Convention de lutte contre la corruption de l'OCDE interdit la corruption d'agents publics étrangers dans les transactions commerciales internationales. Les 34 pays membres de l'OCDE et quatre autres pays (Afrique du Sud, Argentine, Brésil et Bulgarie) l'ont déjà signée.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 17 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?