Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.02.2012 08h25
Israël restera ferme face aux menaces de l'Iran (chef d'état-major)

Le chef d'état-major israélien, le lieutenant-général Benny Gantz, a déclaré mercredi qu'Israël resterait ferme face au programme nucléaire iranien, quelques heures après l'annonce des nouvelles avancées nucléaires de l'Iran, au mépris des menaces de sanctions occidentales.

M. Gantz a exprimé son inquiétude par rapport à cette annonce, lors d'un discours prononcé au cours d'une cérémonie marquant le 15e anniversaire d'un crash d'hélicoptère qui a fait 73 morts au sein des Forces de Défense d'Israël.

"Aujourd'hui se font entendre des voix, distantes ou lointaines, qui menacent la sécurité d'Israël. Les Ayatollahs iraniens se sont engagés dans une course aux armements, et cherchent à nuire à Israël et aux pays occidentaux partout dans le monde", a-t-il déclaré.

"Nous ferons face à ces menaces avec détermination", a-t-il ajouté.

Plus tôt mercredi, Mahmoud Ahmadinejad, le président iranien, a annoncé de nouvelles avancées dans le domaine nucléaire, en inaugurant l'introduction d'une nouvelle barre de combustible nucléaire dans le coeur d'un réacteur nucléaire, la fabrication de centrifugeuses plus performantes, et la mise au point d'isotopes radioactifs utilisés dans le traitement du cancer.

Les officiels iraniens n'ont en outre pas manqué de critiquer vigoureusement les pays occidentaux, en dépit ou en raison des sanctions économiques imposées par ces derniers en Iran.

Les pays occidentaux et Israël suspectent l'Iran de développer des armes nucléaire sous le couvert de son programme nucléaire civil, alors que la République islamique assure que son programme nucléaire n'est destiné qu'à la production d'énergie civile et à la recherche médicale.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a déclaré mercredi que son pays ne plierait pas face aux "menaces terroristes iraniennes", faisant référence à la récente série d'attaques contre des cibles israéliennes, dont des diplomates israéliens en Inde, en Géorgie et en Thaïlande.

Israël attribue ces attaques au gouvernement iranien, allégations que ce dernier dément fermement.

Les officiels iraniens ont affirmé n'avoir aucun lien avec les attaques, et ont prétendu que les attentats avaient été orchestrés par Israël lui-même, dans le but de nuire aux relations d'amitié de l'Iran avec l'Inde et la Géorgie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 16 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?